Le 29 juillet 2012 - Reportage et interview réalisés par The Treiz et Lefantomedunet

 


 

 

Nos Tendres et Douces Années, le Salut des Copains des années 2000

 

Pas moins de 12 personnes pour s'occuper de Nos tendres et Douces Années, d'abord distribué en presse, puis ensuite uniquement sur commande depuis le net. Il est le "Salut des Copains des années 2000". C'est Lily Boyer (également rédactrice en chef) et Claudine Levanneur (qui anime une rubrique de commentaires sur le cinéma, la lecture et le théâtre) co-fondatrice du magazine qui réaliseront leur rêve au travers de ce Mag qui parle essentiellement de la variété française, de la pop et du rock des artistes des années 60 à nos jours.

C'est leur passion pour l'époque de ces douces années qui leur a donné envie de se lancer dans cette aventure. Celle de se consacrer à la musique des années 60 jusqu'à aujourd'hui. Le premier numéro sort en kiosque en décembre 2005. Depuis un numéro hors série sur Sheila voit le jour en juillet 2009, avec des interviews de Sheila mais aussi des témoignages de ses admirateurs, Henri Leproux, Annie Markhan, Jean-Luc Romero, Jacques Pessis, Fabien Lecoeuvre, Isabelle Aubret, Patrick Juvet, Stone, Marcel Amont, Sylvie Vartan. Un autre est en préparation à l'occasion des 5x10 ans de carrière de Sheila.

 


 

Le Site de
Nos Tendres et Douces Années
ici

 

L'occasion de faire le point avec Lily Boyer à travers une interview qu'elle a accordée à votre site "Sheila - Le fil de notre histoire". C'est une femme passionnée, l'entretien a duré plus d'une heure, entre humour, tendresse et nostalgie d'une époque qu'elle a bien connu, elle se livre à nous en toute sincérité...

 


 

Comment avez eu l'idée de créer "Nos Tendres et Douces Années" ?

En fait l'idée ne m'est pas venue comme cela tout de suite. Depuis mon enfance, mon idole est Sylvie. J'ai eu l'occasion de la cotoyer pendant 8 ans. Je la voyais très souvent puisque nous étions pratiquement voisines. J'avais des souvenirs de nos rencontres la concernant avec d'autres amis fans.

Je me suis mariée, eu des enfants, puis en 2004, j'ai voulu raconter mon histoire avec Sylvie sur papier, j'ai conservé des amis et lancé un message pour savoir s'ils en avaient encore souvenir, et s'ils voulaient me les raconter. De là, à partir de 15 témoignages, j'ai écrit un livre. En fin de compte Sylvie est la marraine de NTDA, ce n'est pas dit sur papier mais ça a été notre inspiratrice.

Le livre sorti en 2004 et les bénéfices sont reversés à l'association de Sylvie pour la Bulgarie (Association humanitaire destinée particulièrement aux enfants). On a gagné notre pari, puisqu'il se vend toujours. Puis, étant donné que l'on ne trouvait pas un magazine de variétés qui parlait des années 60, pourquoi ne pas en créer un ? Nous nous sommes lancés dans l'aventure à cinq. Ce que l'on souhaitait, c'était de faire une revue sur les idoles de notre jeunesse. J'ai vécu les années 60, période d'insouciance et de camaraderie, qui nous faisait rêver avec cette mode venue des Etats Unis et d'Angleterre. Le plus beau compliment que l'on nous a fait à la sortie du premier NTDA, c'est que nous étions le "Salut Des Copains des années 2000"... Le titre, à lui tout seul, décrit bien toutes les multiples rencontres des divers artistes.

D'où vous vient cette passion pour les vedettes des années 60 ?

Les "années 60", c'était l'explosion de tous ces groupes, j'habitais pas loin du Golf Drouot je m'y rendais assez souvent et je ne sais pas si maintenant il existe ce genre de proximité avec les artistes. A l'époque pas de distinctions entre les vedettes et c'était une période d'insouciance… Une jeunesse dorée, pas de maladies, pas de chômage, la France était en reconstruction et il y avait un enthousiasme débordant…

Pour le premier anniversaire de "Salut Les Copains" j'habitais à coté du concert organisé à cette occasion place de la Nation. Mes parents ne voulaient pas que je m'y rende. J'ai entendu les clameurs, un peu frustrée de ne pas y participer… Je raconte cette période là dans le livre de Sylvie, j'assistais aux émissions, j'ai rencontré plein d'artistes, il n'y avait pas de règles établies dans les relations entre artistes et fans. Je n'ai pas suivi Sheila, c'est ma petite soeur qui la suivait, mon frère c'était plutôt Johnny. Je me souviens encore lorsque Sylvie venait nous poser des questions, assis sur les bancs du quartier, pour savoir ce que l'on faisait… Cette notion de copains, dans les années 60 avec ces vedettes qui étaient vraiment très proches de leur public, n'existe plus.

Sans tomber dans la nostalgie et pourtant on en a tous en vieillissant, il y a cette mode qui revient depuis 6 ou 7 ans, d'ailleurs mon fils de 30 ans adore Françoise Hardy, et bien sûr les médias ont participé à ce revival. Les chanteuses et les chanteurs de cette époque étant au gôut du jour, les jeunes sont finalement contents de retrouver cette musique des années 60… Quand je dis 60's c'est aussi 70's et 80's bien sûr !…

Que représente Sheila pour vous et ses 5 x 10 ans de carrière et comptez-vous vous rendre à l'Olympia les 21, 22 et 23 septembre ?

Elle représente pour moi, et c'est absolument certain, ma jeunesse ! J'avais dans le coeur Sylvie Vartan mais Sheila faisait parti de notre quotidien. Je ne me suis pas, à l'époque, interessée à sa carrière. Je ne suis pas allée plus loin, j'étais un mouton pendant des années, et ce n'est qu'après avoir fait l'interview avec Sheila qui date de Juin 2009, que j'ai découvert une artiste sincère, charmante, rigolote, j'ai été bluffée. Près de 2h30 ensemble alors que normalement une heure était prévue. Lorsque j'ai préparé mon interview j'ai tout lu, j'ai découvert Sheila 47 ans après !

Finalement à l'inverse de ce que j'ai pu entendre sur Sheila, j'ai rencontré une personne complètement différente. Elle s'est ouverte à moi lors de notre discussion, une femme très sympathique, radieuse, et adorable, nous étions très complices lors de cette interview. Dès les 1er numéros je n'ai jamais mis Sheila de côté, son actualité on en a toujours parlé. J'avais en tête cette rivalité entre Sheila et Sylvie. Lorsque vous écoutez ce que l'on vous dit c'est abrutissant, j'ai rencontré une femme d'exception. Depuis 7 ans que le magazine existe c'est ma plus belle interview… Une très belle rencontre que je n'oublierai pas.

Deux journalistes et deux photographes vont couvrir l'événement, je vais y aller le dimanche ! Un reportage sur cet Olympia sera consacré pour terminer le hors série. J'ai vu Sheila la première fois sur scène en 2008.


Vous projetez de sortir un numéro spécial "Sheila", que pouvez-vous nous dire sur son contenu ?

Ce qui est certain, c'est qu'il y aura la discographie complète, une interview (* voir propos de Chistrophe Daniel en fin de page) de Sheila que l'on a déjà réalisé, j'ai un espoir fou concernant quelqu'un d'autre, mais pour le moment je ne peux pas vous en dire plus… Il y aura beaucoup de photos inédites, les gens qui connaissent NTDA savent que nous sommes sérieux, que l'on ne recherche pas le scoop et que l'on respecte les artistes, nous ne voulons pas donner une image faussée. Nous sommes extrêmement ravis de pouvoir offrir un deuxième Hors Série sur Sheila, une artiste complète… Le magazine sera à la vente sur le site Web et sera posté le 13 novembre 2012. J'aurais pu le sortir pour l'Olympia mais j'ai préféré le faire à une date symbolique.

Une dernière info, le 1er septembre NTDA va mettre en ligne sur son site un quizz spécial Sheila pendant tout le mois et il y aura de nombreux lots à gagner !!



Quels sont vos projets futurs et que pouvons nous vous souhaiter à l'avenir ?

Projets futurs ? Le magazine n'existe plus en version papier (plus de vente en kiosque), il est vendu en ligne, nous continuons ce que nous faisons, interviews et reportages comme d'habitude. Des hors série d'artistes sortent en moyenne 4 à 5 fois par an, en prévision celui de Sheila, Hélène Ségara et Patricia Kaas… Les magazines peuvent être achetés en ligne, les hors séries s'achètent au coup par coup via le site ou par téléphone (voir les coordonnées sur le site ici). On peut dire que NTDA évolue en web mag, à titre d'informations depuis janvier 2011 nous avons eu 2.700.000 visites…

D'ailleurs je tiens personnellement à remercier nos fidèles lecteurs ! NTDA se veut un magazine qui traite des années 60 à nos jours, quand la musique est bonne de M.Pokora à Sheila, Johnny, Shym, on parle de tous … Pas trop de rap (rires de Lily), mais plutôt de la variété pop rock !!!

 

 

Confidences avec Lily

Ce qui n'est pas très bon pour les médias, c'est de retrouver sur le Web la totalité de son magazine en format A4 et que tout le monde peut l'imprimer. C'est une grosse perte financière par rapport au travail fourni. Il faut être conscient que plus le nombre d'exemplaires est élevé, plus nos coûts de production diminuent et plus cela réduit le prix de revient du magazine, donc finalement sa diffusion illégale via le web pénalise le consommateur. Un hors série, c'est un collector, qui demande beaucoup d'énergie et d'investissements. Il n'est pas si facile que ça, que de contacter un artiste ou son attaché de presse afin d'obtenir une interview, les textes sont peaufinés, le travail sur les photos est important, c'est en tout 40 pages ! C'est vraiment un manque de correction, les gens ne se rendent vraiment pas compte de ce qu'ils font !!

Les deux artistes les plus "porteurs" sont Sylvie Vartan et Sheila, 50 ans après ce sont elles qui intéressent le plus. Populaires, elles déclenchent toujours autant de passion 50 ans après ! Une chanteuse à partir d'un certain moment est au rencart, un chanteur par contre est toujours d'actualité, on continue à les porter aux nues, alors qu'une chanteuse dès qu'elle passe un cap, elle est has been. C'est très désobligeant pour ces femmes qui ont eu une carrière exceptionnelle et qui sont toujours présentes dans le coeur des fans… Les médias font beaucoup de tort.

En France, les radios ne passent plus ce genre de chanteuses ou que leurs vieux succès. La politique des maisons de disque est incroyable, tout le monde a adoré Seal en France, mais on a un chanteur qui est aussi bon, c'est Vigon. Cela est valable pour des tas d'artistes à qui on presse le citron, comme par exemple Christophe Mae.

M.Pokora a une chance inouïe c'est un beau gosse, et en plus il a participé à "Danse avec les stars". On ne met pas assez de moyens pour certains artistes, si les radios, TF1 ou autres ne les matraquent pas personne n'achète l'album… Sans pub tout passe inaperçu. Pour un artiste, il faut que les maisons de disques leur donnent plus de moyens.

Les deux seules artistes qui ne demandent pas à relire nos interviews sont Sylvie Vartan & Sheila, elles nous font confiance, alors que certains, quelquefois, demandent un droit de regard, avant parution. Notre principal but étant avant tout le respect du chanteur et du métier plutôt que la critique facile ! Nous aimons faire découvrir de nouveaux talents, des chanteurs plutôt que des scoops... Les artistes donnent du bonheur aux gens, mon principal plaisir c'est de faire découvrir des talents quelque soit leur âge !

 

Merci à Lily de nous avoir consacré un peu de son temps, malgré un emploi du temps assez chargé et de concevoir ce numéro spécial NTDA sur Sheila.

 

The Treiz et Lefantomedunet

 

 

(*) On va se dire plein de choses ! Ambiance de l'interview pour NTDA

Dans le prochain hors série de "Nos Tendres Années", consacré à Sheila, vous y retrouverez une interview fleuve de la star, en mode séduction ! Le téléphone re-sonne, déclare t'elle, depuis l'émission "Danse avec les stars", dont elle nous parle avec émotion, Sheila est de retour dans les médias.

A quelques semaines de ses 50 ans de carrière, l'interprète de "Spacer" nous confie qu'elle ne voulait absolument pas rater cet événement, en nous donnant les raisons, sans omettre de parler de son futur proche : - l'Olympia qui arrive à grands pas - Mais également un nouvel album signé chez Warner, la maison de disque qui possède le catalogue entier de "La petite fille de français moyen".

Retrouvez une Sheila avec le sourire aux lèvres, un rien sarcastique et prête à retrouver son public, qu'elle a très envie de revoir pour partager l'ivresse d'un soir !

Christophe Daniel


La page Facebook du Magazine
ici

Suivre NTDA sur Twitter
ici

L'association de Sylvie
pour la bulgarie
ici

 




Sheila, le fil de notre histoire - Le site non officiel
Accueil - Biographie - Discographie - Télégraphie - Sheila de A à Z - Bibliothèque - Presse - Scène - Culture S
Les interviews - Mémento - América - Les vidéos - Sheila's house mix - Crédits et contact - Plan du site