Avec l'aimable autorisation d'Olivier. Conformément aux souhaits de l'auteur, reproduction interdite.

Vous êtes sur la page 10

 

Années 90
Chapitre 30

Les années 90 sont là, quid de nos idoles ? Johnny se maintient plutôt bien, il fêtera bientôt ses cinquante ans au Parc des Princes, son ex femme Sylvie va remonter sur scène et se fait produire par Etienne Daho, grand fan des chanteuses sixties, de Françoise Hardy surtout, avec qui , il chante en duo. La seule qui n’a obtenu aucun titre de lui, aucune production reste Sheila

Le bel Etienne sera malgré tout présent lors de son retour à l’Olympia dans une dizaine d’années… France Gall est dit-on "pas très bien" et se réfugie souvent en Afrique, elle ne veut pas devenir une "vieille rockeuse" , tout comme Sheila l’avait déclaré pour ses adieux en remplaçant rockeuse par chanteuse…

France reviendra pour un album… de rock en duo avec son mari, juste avant qu’il ne décède le 2 août 1992 d’une crise cardiaque… Les nouvelles têtes d’affiches se nomment surtout Patrick Bruel qui fait un excellent travail avec l’ex auteur de Sheila, celui de la renaissance 1983 : Gérard Presgurvic, c’est la Bruel mania, du jamais vu depuis Cloclo ! Florent Pagny, Roch Voisine sont les fers de lance de la nouvelle génération, celle qui est "Désenchantée" d’après la star des stars : Mylène Farmer qui devance toutes ses copines Vanessa , Elsa, Patricia Kaas et Sheila ?

Pour elle, la chanson est bien finie, alors qu’elle continue ses diverses activités de jeune retraitée, Antenne 2 la contacte, par l’intermédiaire de deux amis : Bob Ottovic et Albert Amsalem, pour animer un grand talk show le premier lundi de chaque mois, en prime time, s’il vous plait ! Cette demande incongrue arrive six mois seulement après les adieux à la scène, c’est la nouvelle directrice des programmes des variétés de la chaîne, Eve Ruggiéri qui proposa le nom de Sheila, ayant entendue la vedette manifester des envies télévisuelles…

Sheila va t-elle devenir la Michel Drucker en jupon, va t-elle rendre jalouse Danièle Gilbert qui attend toujours son retour ?… A vrai dire, Sheila accepte sans hésiter ce nouveau défi, les projecteurs commençaient sans doute à lui manquer, Jean Belot de "Télérama" la rencontre à cette occasion et dresse d’elle un touchant portrait :

« De tous les rescapés des yéyés, Sheila est apparemment la plus épanouie, teint de pêche, silhouette svelte, démarche alerte (…) non pas glacialement lisse comme Sylvie, ou vestale gentiment élimée comme sa copine Françoise, ou grognard cabossé comme Johnny (…)

Sheila en profite pour balancer sur le Top 50 : « Moi, ça me gonfle ! jamais le top 50 n’aurait révélé Brassens, Aznavour, Ferré (…) et les années jouent contre vous : Tiens voilà mémé, t’as vu sa tronche ? Faire jeune à tout prix c’est ridicule, je n’avais plus envie de faire n’importe quoi pour rester au premier plan, alors j’ai décidé d’arrêter de chanter »… La messe est dite.

Le 2 avril 1990, débute "Coups de cœur", elle fut déjà l’invitée du JT de 13 h pour présenter son projet, et à 20h50, c’est le grand saut… Le public est visiblement venu pour elle, vue l’ovation reçue mais qu’on ne s’attende pas à la voir pousser une note, c’est fini, c’est Sheila l’animatrice, au service des autres qui est là ce soir, coincée dans ses talons aiguilles et son tailleur assortis à sa nouvelle coiffure très "Dynastie"…

Peu à l’aise, Sheila enchaînera les "Okay" un nombre incalculable de fois, tentera de mettre à l’aise ses premiers invités qui ont pour nom, Florent Pagny, qui lui fit un joli compliment : "On m’a prévenu, tu vas faire une émission avec Sheila ? Ouh là là, je sais moi qu’on ne peut pas tenir vingt cinq ans" (sans talent)

Sheila joue à la bonne copine, c’est d’ailleurs ce qu’elle avait prévu, le naturel... Défileront Kader Belarbi le jeune danseur classique, Valentine Petit, la fille de Roland Petit et Zizi Jeammaire installés au premier rang , Enrico Macias, un vieil ami et surtout John Travolta, en pleine renaissance avec son film "Allo maman, ici bébé" ; un Travolta qui s’entendra visiblement bien avec son hôte allant jusqu'à esquisser des petits pas de danse avec elle…

La première émission est un succès : presque cinq millions et demie de téléspectateurs, soit 24 % de parts de marché, les suivantes tourneront autour de trois millions et demie, des scores satisfaisants, mais pas trop… Il est vrai que le show est long, ressemblant à "Lahaye d’honneur" que présentait un autre chanteur sur Tf1 : Jean-Luc Lahaye… Une différence, Sheila potassait ses sujets ! L’école n’est donc jamais finie !!!

Quatre émissions en tout et pour tout, beaucoup d’invités prestigieux somme toute, d’Alexis Wesseinberg en passant par Julien Clerc, Muriel Robin, Alain Chamfort et le dernier invité d’honneur : Alain Delon, devant une Sheila intimidée qui ne la ramènera pas lorsque Monsieur Delon la reprendra quand celle ci se lâchera un peu en parlant d’alcool au lieu de champagne, offert sur la table !

Le 11 juin, c’est la dernière, Sheila aura eu une belle couverture médiatique, mais son personnage est beaucoup trop marqué, difficile de faire oublier la chanteuse. Les fans espèrent que ce petit goût de "reviens-y" va donner à la chanteuse de renaître, ils se trompent, Sheila déçue malgré tout que son contrat ne soit pas renouvelé en profite pour refaire quelques dédicaces en magasins et de s’occuper de ses dahlias dont elle est devenue depuis quelques années, une spécialiste.

Les semaines défilent, Sheila est donc bien partie pour de bon, l'année 1991 propose des rediffusions à foison de scopitones usés, présentés par Claude François Junior pour TF1 et Adeline Hallyday sur M6 en manque de notoriété… La presse à scandales ne lâche toujours pas la jeune retraitée puisque  trois unes vont se succéder :

"Le choc, la terrible rumeur; le grand retour"… En fait de grand retour, il s'agit de la sortie de "L'île au trésor" que plus personne n'attendait… Il est effectivement présenté à Cannes dans le cadre de la quinzaine des réalisateurs, dans l'indifférence générale, Raoul Ruiz ne doit plus s'en souvenir, les acteurs sont depuis longtemps passés à autre chose, le petit Melvil Poupaud connaît ses premiers grands succès, quant à Sheila, elle n'apparaît même pas dans le listing des acteurs dans la brochure explicative du film… Film projeté très peu de temps dans quelques salles qui le retirent bien vite de leur programmation. Sheila y apparaît en tout et pour tout dix minutes, elle qui a fait l'effort de tourner en Anglais est finalement doublée… bref, un ratage total et et donc un retour cinématographique mort né.  Il faut attendre 1992 pour retrouver enfin Sheila qui aurait du fêter trente ans de carrière…

 

 

Années 90
Chapitre 31

A vrai dire, les fans s'attendent à ce que cet anniversaire ne passe pas inaperçu, et dès le printemps, c'est encore "Ici Paris" qui déclenche le début des "hostilités" en publiant de vraies photos paparazzi de Sheila et ses chiens, l'ex idole paraît triste, "Revenez Sheila" titre le journal, les fans éditent une carte postale qu'ils distribuent à Paris avec en accroche "Reviens, on t'aime"…

Le DJ à la mode Dimitri From Paris remixe "Spacer" et le décline en quatre versions différentes, le disque passe beaucoup en boîte, mais n'affole personne vraiment, d'autant plus que le résultat n'est guère probant, Precious Wilson, l'ex chanteuse disco du groupe Eruption "One way ticket", lance sa version de "Spacer" en même temps, un tempo très musclé qui sera accueilli plus chaleureusement. Huit versions différentes existent déjà de ce titre devenu un incontournable de la disco internationale.

Octobre 1992, il y a trente ans, Annie Chancel devenait la jolie petite Sheila, finalement la chanteuse offre un cadeau inespéré à son public qui ne s'est toujours pas remis de ses adieux prématurés : une nouvelle chanson. "On s'dit plus rien" écrite par Heweil et Zeltov mais que l'on retrouvera créditée par Yves Martin pour le live de l'Olympia six ans plus tard, qu'importe, la chanson est réussie, elle se trouve dans un coffret regroupant soixante dix huit chansons jamais éditées en Cd !

Pas d'intégrale encore, mais ce n'est pas tout, Michel Drucker, le fidèle, présente depuis quelques mois, une émission à succès : "Music stars" consacré exclusivement à la carrière d'un artiste, après Johnny et Sardou, pour lui, pas de doute, c'est Sheila qui sera l'invitée de son numéro de noël. L'émission est tournée le 13 novembre à Feucherolles, et sera diffusée le 26 décembre. Sheila s'y montre convaincante dans la longue évocation de son parcours, tout y passe, Carrère, Ringo, le disco, l'Amérique, la rumeur, les adieux…

Elle ouvre même ses placards et dévoile ses trésors, son vieux kilt, ses robes Azzaro… C'est un véritable retour en grâce, "Télé 7 jours" lui offre sa première une depuis dix ans et six pages intérieur, l'émission, bien que diffusée à 22h50 est le carton audimat des variétés avec près de neuf millions de téléspectateurs, cinquième meilleure audience pour l'année 1992 au niveau variétés et surtout la seule émission de seconde partie de soirée ! 

Il faut avouer que le programme précédent fut le score historique jamais égalé de Patrick Sébastien : "Le grand bluff" mais si les gens ont veillé jusqu'à plus de minuit, c'était bien pour Sheila ! Dès le lendemain de la diffusion de l'émission, plusieurs maisons de disques font des propositions à la star, qu'elle refuse malheureusement. La chanson, c'est terminé, "je vais attendre qu'ils se calment", ce qu'elle n'a pas digéré, c'est le fait de devoir passer devant un panel pour savoir si sa chanson frissonnera au "Top 50". Ces deux là ne sont pas réconciliés, d'ailleurs Sheila n'entrera jamais plus dans ce classement…

Même décliné en cd single, K7deux titres, en 45 tours, le dernier d'une belle collection, "On s'dit plus rien" ne sera pas un succès, d'ailleurs il n'était pas prévu pour ça, malgré ses passages radio. Les téléspectateurs écrivent en masse aux hebdomadaires télé pour féliciter Sheila pour sa prestation, une page lui est même consacrée dans "Télé poche" tellement de lettres ont affluées.

Ludovic fit dans cette émission sa première apparition télévisée, la première depuis le fameux reportage du journal d’Antenne 2 de 1975… Michel Drucker, bien décidé à remettre Sheila en première ligne, invite la petite famille au "Stars 90" consacré à Claude François dont on célèbre le quinzième anniversaire de sa disparition. Pour l’occasion, Sheila fait son retour sur un plateau télé pour la première fois depuis trois ans, elle fait une apparition remarquable, à la demande de l’ami Drucker, celle ci va co-présenter le show et cerise sur le gâteau, grâce à la magie de la technique, faire son premier vrai duo avec son pote sur une chanson à lui "Dix-sept ans" datant de 1975. Une réussite plébiscitée là encore par le public, Sheila, Drucker et Cloclo arrivant en tête de toutes les chaînes ce soir là.

A l’issue du show, Ludovic très timide monte sur la scène accompagné de Claude François Junior. Baptême de scène pour lui . A la même époque, Michel Drucker, toujours, lui donne un coup de pouce et l’engage comme assistant dans son équipe. Mais pour le moment, Sheila est de retour, on lui trouve maintenant toutes les qualités, à tel point que l’éditeur Jean-Claude Lattès lui propose de sortir ce fameux livre qui commençait à prendre la poussière…

Contre toute attente, ce n’est pas un livre de mémoires, au grand dam de beaucoup, "Si j’ étais intéressée ou perverse, j’aurais écrit mes déboires avec Claude Carrère ou Ringo" proclame-t-elle à "Ciné-revue" … Chemins de lumière est un recueil étonnant des aventures intérieures qui lui sont arrivées notamment depuis sa fameuse NDE en octobre 1987 suite à sa péritonite qui faillit lui être fatale… Mais pas seulement, Sheila révèle les secrets de sa grand mère Eva Mougenot qui faisait tourner les tables et qui était considérée comme une sorte de sorcière dans son village (les habitants qui l'ont connu s'en souviennent encore). Sheila va plus loin en évoquant Patrick Drouot, un chercheur scientifique qui à l’aide de la relaxation et une méthode de respiration (par les pieds !!!) appellé le "Rebirth" peut faire remonter à la surface quelques vies antérieures, et Sheila de se retrouver en moine tibétain, en femme suicidaire, se retrouve dans la cité d’Akhénaton…

Ajoutons au tableau, quelques prières catholiques, la grand mère qui se manifeste dans le buffet le matin, et Sheila perd toute sa crédibilité retrouvée en devenant une Paco Rabanne au féminin

VSD l’interroge et lui demande si elle ne craint pas de devenir la Rika Zarai du surnaturel, ce à quoi elle répond d’un classieux :

"Mais moi, je ne trempe pas mon cul dans une bassine ! " en précisant qu’elle n’a pas disjoncté… Cependant, "Télé 7 jours" lui consacre sa deuxième une en moins de six mois, et PPDA l’invite dans sa fameuse émission littéraire "Ex-libris" où elle fait merveille avec son tailleur rouge et ses petites lunettes rondes d’intellectuelle…

Elle s’en sort plutôt bien, on ne peut nier une certaine force de conviction, mais là voilà maintenant invitée dans tous les talk-shows débattant sur la réincarnation, mise à la une des mensuels ésotériques, si le livre devient un best-seller, l’ex chanteuse doit également assumer ses déclarations qui, forcément, pourront passer comme ridicules pour l’intelligentsia… Sheila fait une tournée des Fnac et grandes librairies pour des conférences très sérieuses sur le sujet, mais les fans qui sont les plus nombreux à faire le déplacement n’ont qu’une question en tête, son retour à la chanson… qui n’est plus du tout à l’ordre du jour, vu l’engouement pour ses écrits…

Médiatiquement parlant, Sheila est à nouveau très présente et a bien réussi sa reconversion. On évoque toujours un retour éventuel, devant l’immense succès de son livre, on lui propose d’animer une émission sur la voyance, dans le style «"Mystères" auquel elle a d’ailleurs participé. Mais Sheila prend son temps, la chanteuse renaît souvent grâce aux archives inédites que diffuse la chaîne câblée "Canal Jimmy", François Jouffa le spécialiste sixties sur Europe 1 propose aux auditeurs un inédit de Sheila, en effet, il a retrouvé le tout premier enregistrement d’Annie Chancel gravé sur disque souple, le fameux "Chariot" d’étoiles… Plus de trente années ont passées, Sheila vit maintenant de sa passion pour la sculpture, l’écriture , puisqu’elle met en chantier un nouvel écrit consacré au métier et à ses coulisses…

Fabien Lecoeuvre, autre connaisseur des stars sixties et seventies, gardien du temple de Claude François associé aux fils de l’idole, (et depuis, administrateur de la carrière de beaucoup d’artistes comme Goya, Lahaye…) co-écrit un ouvrage composé de nombreuses photos des années Podium  avec Gilbert Moreau qui immortalisa si souvent la star et Patrick Abrial, troisième auteur qui se font éditer chez Taillandier. Sheila sera contre la sortie de ce livre.

Ludovic veut réussir, pour le moment, il n’est apparu qu’en tant que fils de…, cette année 1994 marque pour lui le début d’une longue quête de reconnaissance dans le show biz, être le fils de Sheila et Ringo n’est pas facile, il commence à donner beaucoup d’interviews, dans "Ciné revue", il défend l’honneur de sa mère : "Que celui qui a blessé ma mère se méfie… " en même temps, il veut se démarquer d’elle…

Il propose quelques idées d’émissions aux différentes chaînes, l’une d’elles consacrée aux fils d’artistes est presque retenue, le titre était déjà annoncé Enfants de stars Guy Lux son parrain, bien que fâché avec Sheila décide d’épauler le gamin en produisant La rue des ado, mais aucune chaîne ne veut prendre le risque. Ludovic travaille en collaboration avec l’ex chanteur Patrick Alessandroni qui eut un succès avec "J’aime" en 1983 et aussi avec le photographe attitré des studios AB que dirige Jean-Luc Azoulay ; Bernard Mouillon… qui l'aide pour une audition… Sans suite.

Les excès racontés dans son livre ne paraissent pas l’affecter lorsqu’il est l’invité de Thierry Ardisson en avril pour une interview vérité dans le cadre de "Autant en emporte le temps", il se révèle charmant, charmeur, devant un Ardisson conquis… pourtant, il n’y aura pas de suite, ses démons l’ayant rattrappé…

Dans le même temps, Sheila est sollicitée pour remplacer au pied levé une actrice ; qui est tombée malade ; pour la série de TF1 "Van Loc »… En juin, elle se rend à Marseille pour débuter le tournage de l’épisode : "L’affaire Da Costa" où elle pourra enfin démontrer son jeu d’actrice, guère exploité, les cours de l’Actor’s studio vont enfin porter leurs fruits. Sheila joue le rôle d’une infirmière dont le mari au chômage est devenu alcoolique, désœuvré, il va alors rencontrer un truand qui ira jusqu'à enlever leur petite fille pour le contraindre à s’associer…

Bien qu’elle n’ait pas un rôle très étoffé, Sheila fait obtenir à cet épisode du commissaire Van-Loc (diffusé un 24 novembre) son plus bel audimat (neuf millions de téléspectateurs et un encart spécial dans « Télé 7 jours » pour souligner la performance de Sheila !)… Les invités « guest stars » des prochains épisodes ; à savoir Marlène (ressuscitée grâce à la première compagnie) ; Pierre Bachelet ou encore Maïté n ‘égaleront pas le score de Sheila pour cette série somme toute bien soporifique…

Comme après "Bang bang" ou plus récemment avec Raoul Ruiz, il n’y aura pas de suite, le téléphone ne sonnera pas plus à Feucherolles après cette excellente prestation… La même année, Sylvie Vartan fait son retour également à la comédie, mais sur grand écran, avec Jean-Claude Brisseau pour camper un "Ange noir" qui ne sera pas un succès…

Tout comme la star incontestée Myléne Farmer qui avec son "Georgino" se ramasse en beauté… Pourquoi les chanteuses se croient elles obligées de montrer qu’elles peuvent faire l’actrice ? Aux Etats-Unis tout le monde trouve cela normal mais en France, pays des étiquettes, il n’est pas bon de changer d’image et de briller sur tous les tableaux, rares sont les chanteurs ayant réussi à passer le cap : Bruel, Montand, Reggiani, Aznavour…

 


 

Retour haut de page
 
 
Sheila, le fil de notre histoire - Le site non officiel
Accueil - Biographie - Discographie - Télégraphie - Sheila de A à Z - Bibliothèque - Presse - Scène - Culture S
Les interviews - Mémento - América - Les vidéos - Sheila's house mix - Crédits et contact - Plan du site