Casino de Paris



Casino de Paris - 16 rue de Clichy 13015 Paris



 

Tu es le soleil



C'est malheureusement dans ces tristes circonstances, le décès de Johnny Hallyday, que ces deux représentations se sont jouées à guichets fermés au Casino de Paris, "Il est écrit au fond des astres que je ne vivrai pas 100 ans", pour tout fan de Sheila, il vous vient à l'esprit la suite des paroles :

"J'ai besoin sur la terre pour vivre, de croire à l'immortalité, la fin du monde est impossible, le feu ne s'éteindra jamais, c'est écrit"

Il est incroyable que ce titre initialement proposé à Johnny et écrit par Alice Dona soit revenu à Sheila, triste de perdre un ami de plus en ces jours de scène...


Paris, le 8 Décembre 2017


Le concert


Une ouverture de scène très particulière et une bien jolie surprise pour toutes les personnes présentes ce soir là, Stéphane Letellier nous annonce lui même que la soirée va être filmée et sortira en DVD, puis que le lendemain le spectacle sera retransmis en direct sur la chaine Paris Première à 20h45.

Une première pour Sheila, mais avec tous ces événements on peut comprendre la fragilité et le désarroi dans lequel on se trouve quand on perd un ami qui a chanté avec vous : Mon petit loup !

Un nouveau talent Maxime le Magicien, fait ses débuts en fanfare sur cette scène ouverte du Casino rideau levé. Faire participer le public et arriver à conquérir une salle aussi rapidement quand on est si jeune, on ne peut que louer l'assurance et le talent de la magie...

Sous une salve d'applaudissements HTaag s'installe sur scène, même composition, même décor que sur la scène de l'Alhambra. Sheila les rejoint. Queue de cheval, chemisier blanc, gilet zippé et pantalon de cuir noir avec bandes de strass pailletées, la rockeuse est là et commence son tour de chant par Kennedy Airport toujours aussi musclé.

S'enchaine ensuite des titres des périodes Martin et Carrère, où elle démontre une fois de plus, la capacité d'avoir des chansons si populaires que tout le monde peut se lacher et les interpréter avec elle.

Comme l'interprétait Johnny, cette fille là elle est terrible ! Et elle ne manque pas d'y rendre hommage avec un titre extrait de l'album On dit sorti en 1983, Johnny Sylvie Cloclo & Moi, assise sur un tabouret haut, lunettes et paroles à la main, on la sent à fleur de peau.

"Alors, aujourd'hui pour tout le monde, pour vous, pour moi, pour la France entière, c'était un jour un peu compliqué et difficile et comme vous, je suis triste. Donc, voilà, moi ce que j'essaie de faire c'est chanter, malgré tout ce qui peux se passer, en tous les cas je sais qu'il est là-haut et nous regarde, donc j'ai fouillé dans mes chansons et puis j'en ai trouvé une que je n'ai jamais chanté sur scène, et je voulais la chanter avec vous puisque c'est un jour bien particulier, il est avec nous."



The show must go on, les titres continuent dans une telle fluidité, que le public en reste debout pendant ces 120 minutes avec une ferveur et un enthousiasme qui fait plaisir à voir ! Elle aussi s'éclate et elle ne s'en cache pas pour nous le faire partager. Elle boit de l'eau, a chaud, un échange et une proximité s'établit où d'emblée le Casino se met à trembler sous les Wowowowowo...


Une nouvelle chanson a fait son apparition Ooh, la la, elle a été enregistrée en Californie avec les chanteurs Jason Scheff de Chicago et Alex Lingertwood de Santana qui seront présents dans les choeurs, à retrouver et à découvrir dans le prochain album. Une surprise et de taille, Little Darlin' repris en version rock, avec une réorchestration qui n'aurait pas déplu à notre Johnny national.


Présentation du groupe H-Taag, de l'équipe technique, remerciements à Stéphane Letellier qu'elle a connu si jeune, joli clin d'oeil de la chanteuse à son fidèle ami et pote comme elle le dit elle-même, à Paris Première et Joseph Arragone.


En rappel, un avant dernier titre où cette intro arabisante sur Les Rois Mages nous prouve une fois de plus le plaisir qu'elle éprouve à danser, et Aimer avant de mourir en duo avec Ralph, vient clôturer un tour de chant de près de 2 heures sans pause.

Pour la première fois, Sheila donne la possibilité auprès de son public de pouvoir assister aux répétitions avant le concert. Grâce au badge que les personnes ont pu se procurer par le biais d'un billet spécial, elles ont découvert une Sheila décontractée, proche des gens, avec de l'humour.

Pour conclure cet article une petite anecdote qui n'est pas si dénuée de bon sens pour ceux qui peuvent y croire, juste avant la chanson dédiée à Johnny, un effet de larsen s'est déclaré sur un coté de la scène dans une enceinte, il était là, car elle a allumé le feu !


Track Listing



01 - Kennedy Airport
02 - Le Tam Tam du vent (Extrait du LP "Tendances")
03 - Blancs, Jaunes, Rouges, Noirs (Extrait du LP "Love")
04 - Je suis comme toi (Extrait du LP "Je suis comme toi")
05 - Partir (Extrait du LP "Tendances")

Hommage à Johnny Hallyday

06 - Johnny, Sylvie, Cloclo et moi (Extrait du LP "On dit")

07 - Si je chante encore (Extrait de l'album "Solide")
08 - Pop Art (Extrait de l'album "Dense")
09 - Bang bang (Extrait du LP "L'heure de la sortie" son 1er film)
10 - Medley : Le folklore américain - L'heure de la sortie - Enfin réunis - Prends la vie comme elle vient - Oncle Jo
11 - Emmenez-moi (Extrait du LP "Je suis comme toi")


Présentation des musiciens

12 - Une belle journée - Titre du groupe H-Taag (Sera inclus dans le futur album)
13 - Pour sauver l'amour (Extrait de l'album "Solide")
14 - L'écuyère (Extrait du LP "Je suis comme toi")
15 - Little Darlin' (Extrait du LP "Little darlin'")
16 - Tangue au (Extrait du LP "On dit")
17 - Ooh la la ! (Sera inclus dans le futur album)
18 - Mélancolie (Extrait du LP "Sheila, Ringo n°1")


Présentation de la technique (son, lumières...) et remerciements Production


19 - Spacer (Extrait du LP "King of the world")
20 - Les Rois Mages (Extrait du LP "Love")
21 - Aimer avant de mourir - (Duo avec Ralph) - (Extrait du LP "Quel tempérament de feu")




Les crédits




Le groupe H-Taag

Batteur : Pierrick Lambert - Guitares : Anthony Magloire La Greve / Eric Azahr - Chanteur et claviériste : Ralph Adam


Production

Sheila et Stephane Letellier-Rampon pour ASLC Production

Production exécutive et tournée : Joseph Arragone pour Gaya Production

Direction de production : Johanna Baroni

Booking : Stéfanie Habib et Barbara Pozmentier

Management : Stephane Letellier-Rampon - management@sletellier.com

Contact concerts et tournées : Gaya productions, 5 rue Robert Estienne 75008 Paris - 01. 44. 87. 06. 07. - contact@gaya-prod.com


Equipe technique

Son façade : Régis Lethuillier - Son retour : Paul Martin - Lumières : Stéphane Fritsch - Régisseur technique : Julien Lethuillier - Stylisme : Bruno Guiot et Nathalie Baumgartner - Maquillage : Guy Espitallier - Coiffure : Pomme Marcireau - L'équipe confort : Véronique Bonhomme, Dominique Calloni, Philippe Berdier, Dominique Bernatene Marin, Eric Roux et Lionel Jourain

Réalisation notre histoire et photos : Christophe Boulmé

Photo de l'affiche officielle : Christophe Boulmé - Photos de cet article : Le 08 décembre 2017 par Frédérick pour Sheila, le fil de notre histoire - Photo Back Stage : Bernard - Texte : Frédérick - Texte Paris Première : Bruno - Texte Back Stage : Dom

Autour du merchandising : réédition des Picture Discs, les livres, des mugs S création, nouveau programme avec de superbes photos de Christophe Boulmé, l'affiche du spectacle et des pin's...



Back Stage


Depuis les répétitions jusqu'au spectacle. Le fait d'être plus près modifie la perception. Entouré des inconditionnels massés avant le début du spectacle devant la scène, nous avons pu profiter du confort de nos sièges. Quelle pêche et ambiance "Rock'n Roll" .

Retour en arrière.

17:00 devant la salle. Déjà une trentaine de personnes attendent et la file ne cessera de s'allonger... Nous devions être une centaine de privilégiés mais une bonne fée a décidé que ce serait la porte devant laquelle nous attendions qui s'ouvrirait. Petit problème, Maxou en retard... Nous ne pouvions retirer notre access que tous les 3. Et soudain à notre appel, il fendit la foule et nous rejoint tel un seigneur.

Un peu dépassé par cette masse, la "checkeuse" nous remit notre précieux sésame, un pin's, Spacer ou Bang bang au choix et une contremarque pour bénéficier d'une coupette. Quelques minutes d'attente et me voilà avec Maxou dans la salle idéalement placé.

La chanteuse a déjà débuté la répétition, elle s'étonne auprès de Stéphane Letellier de voir autant de monde. Elle nous souhaite la bienvenue. Quelques moments de complicité avec ses fidèles notamment sur l'hommage à Johnny où ne retrouvant pas ses lunettes, un spectateur vient lui proposer les siennes.

Elle semble tant les apprécier que ce n'est qu'à sa demande qu'elle lui restitue... Une paire devenue collector !


S'enchaînent pour notre plus grand plaisir 6 titres qu'elle choisit avec ses musiciens "Emmenez moi - Johnny, Sylvie, Cloclo et moi - L'écuyère - Blancs, jaunes, rouges, noirs - Je suis comme toi et Kennedy airport".

L'ambiance est respectueuse, des applaudissements polis et discrets. Un moment classieux. Un instant privilégié et cette curieuse impression d'assister à un concert privé et personnalisé de celle qui me fait vibrer depuis tant d'années. Et puis elle repart en coulisses.

Je remercie Stéphane Letellier de cette initiative et nous nous retrouvons dans la rue de Clichy avant l'autre grand moment de la soirée : le concert.




Diffusion en direct sur Paris Première



Samedi 9 décembre 2017, 20h45. Pour la 1ère fois un concert de Sheila est retransmis en direct à la télévision. Ce soir c'est au Casino de Paris que l'artiste nous fait voyager tout au long de ses refrains qui ont enchantés une grande partie de nos vies. Une salle comble, très jolie au demeurant, un public multi-générationnel chauffé à blanc. L'ambiance est au maximum lorsque la présentatrice annonce Sheila et fait l'éloge de ces déjà 55 ans de carrière.

Les équipes techniques de Paris Première ont bien fait leur job, de bons cadrages, des balayages qui surplombent la salle, un bon mix sur les plans du public, sans trop en faire, des plans plongeants depuis l'arrière de la salle donne la sensation d'y être. Il se dessine un "S" rouge vif au beau design et le spectacle commence. Le track listing est le même que le concert de la veille.

Sheila a assisté aux obsèques de Johnny Hallyday ce même après-midi du samedi 9 décembre, quelques heures avant le spectacle, on la sent émotionnellement fragile, les larmes ne sont pas très loin lorsqu'elle interprète Johnny, Sylvie, Cloclo et moi.

Les chansons de ce tour de chant nous les connaissons toutes ou presque, pour preuve ces instants où Sheila tend le micro à la salle, elle n'a plus besoin de chanter, c'est sa force, son public qui l'a suit depuis longtemps déjà. C'est même assez impressionnant ! Exit ses danseurs et ses choristes. La voilà seule sur scène entourée de musiciens au talent fou, comme elle le dit elle-même.


Un plaisir inattendu, alors qu'écouté de trop nombreuses fois, c'est ce Medley années 60, je dois dire qu'avec les nouveaux arrangements c'est un moment délicieux. Le plaisir est communicatif !

Je découvre pour la première fois Belle journée, chanson écrite par le groupe Htaag et qui fera parti de son futur album, elle lui va comme un gant, belle ballade. Sheila annonce sa nouvelle collaboration avec Keith Olsen qui lui a déjà produit Little darlin' mais cette fois-ci avec les chanteurs du groupe Chicago et de Santana sur Hoo, la, la.

Petit coup de coeur pour Si je chante encore, Pop art, Le tam tam du vent, L'écuyère. Puis agréablement surpris aux nouveaux arrangements de Spacer.

A la fin du duo Aimer avant de mourir la mention "A Ludovic" apparaît à l'écran, on peut alors vraiment mesurer la tension émotionnelle à l'interprétation de ce titre.

Ce tour de chant est empreint de forte intensité du aux évènements que la chanteuse a vécu ces derniers mois et ces derniers jours et cela se sent comparativement aux autres Shows et c'est ce qui lui confère une couleur si particulière.

Ce fût très agréable de suivre ce concert en live depuis la maison, c'est un très beau cadeau que nous ont fait Sheila et Paris Première.


Sur les deux jours ont été vus, Franck Appietto, Christophe Boulmé, Jean-Paul Gaultier, Joseph Arragone, Stéphane Letellier-Rampon, Lybert Ramade, Christine Angot, Jean-Jacques Franceschi, Jean-Claude Jitrois, Philippe Hersen (producteur de Priscilla) et qui a produit Sheila il y a presque 20 ans à l'Olympia...

 



Sheilahome.com - Facebook officiel de Sheila - Twitter Officiel - Instagram - S Créations

 

Sheila, le fil de notre histoire - Le site non officiel
Accueil - Biographie - Discographie - Télégraphie - Sheila de A à Z - Bibliothèque - Presse - Scène - Culture S
Les interviews - Mémento - América - Les vidéos - Sheila's house mix - Crédits et contact - Plan du site