Les 45 tours de 1977 à 1980

 

1977 - Love me baby



Face 1

Love me baby

Face 2

Version instumentale

  45 tours N°47

  • Les éditions
  • Le fil de ...
  • Les partitions


S.B.Devotion alias Sheila B. Devotion

Enregistrée en secret en 1977, la chanson est envoyée en mai aux radios et discothèques qui la diffusent beaucoup, pendant que Sheila est n°1 avec "L'arche de Noé", personne ne sait qui est ce groupe apparemment anglais ou américain : "S.B.Devotion". Ceci explique que le disque est sorti sous le nom du groupe S.B.Devotion. C'est lorsque que le nom de Sheila fût connu que l'édition suivante mentionnera "Sheila B. Devotion".

Love me baby (3'37)

Wickefield, Forest, Racer, Copperman / Enregistrée en secret en 1977, la chanson est envoyée en mai aux radios et discothèques qui la diffusent beaucoup, pendant que Sheila est n°1 avec "L'arche de Noé", personne ne sait qui est ce groupe apparemment anglais ou américain : "SB Devotion".

L'histoire dit que les fans ont assailli les stations pour leur annoncer qu'ils ont reconnu la voix de Sheila et dès le mois de juin, le mystère est dissipé, oui c'est bien Sheila qui chante en anglais, contactée par des auteurs américains (il paraît qu'elle ignorait qu'en fait, ces fameux auteurs n'étaient autre que son équipe habituelle Carrère, Camison etc...).

La carrière de Sheila prend un virage inespéré, la voilà en tête de tous les hits européens et entame une nouvelle carrière internationale. Elle reprend son nom et désormais il faudra compter sur "Sheila B. Devotion" avec Arthur, Dany, Freddy.

Un immense succès pour Sheila qui devient la reine du disco, avec un seul titre...  1ère tv : Un taxi dans Rome (Guy Lux), elle commence à faire les plus grandes émissions dans toutes les grandes capitales : Musik Laden, Showbude, Ready, Steady go, Dominica In...

En 1985, elle reprend la chanson sur un tempo plus rock pour le Zénith, le groupe O'hara la reprend la même année sous le titre 'Touch me baby", un remix inédit collector existe en Nouvelle Zélande, sans oublier que la chanson fit l'objet d'un des tous premiers maxi 45 t en France et qu'en 1998, Sheila fit une version plus lente de la chanson dans l'album "Le meilleur".


Classement Rtl : 1


Instrumental SB
(3'37)

Wickefield, Racer, Forest, Copperman / L'intrusmental de "Love me baby" , non inclu dans l'intégrale d'ailleurs mais présent sur l'album du même nom. Un pressage espagnol mentionne que la version dure 3'27 et ajoute "Quiéreme" en complément de titre qui est la forme impérative de "Querer" que l'on pourrait traduire par "Please ! love me".

La version instrumentale n'apporte rien sauf peut-être le besoin de chanter, de combler un vide ! Les choeurs y sont absents.



   





1977 - Singin'in the rain



Face 1

Singin'in the rain (part 1)

Face 2

Singin'in the rain (part 2)

Photo Paul Roddy / Corbis Sygma 45 tours N°48

  • Le fil de ...

Singin'in the rain (part 1 & 2)

Nacio Herb Brown, Freed / Version originale : "Singin'in the rain" - Enregistrée en 1977, c'est la reprise du célèbre standard américain popularisé par le grand film du même nom et par son interprète Gene Kelly en 1952, mais qui en fait a été écrit en 1929 pour une revue Hollywoodienne de la MGM, une chanson mythique qui revient de loin...

Idée originale de reprendre à son compte ce morceau classique de l'âge d'or d'Hollywood, dans un tempo disco d'une durée de 7 minutes, le morceau avant mixage durait 11 minutes !

La chorégraphie bien huilée de la même durée est une performance, même si les puristes crient au scandale ! (et dire que Sheila a osé toucher à ça ! lancera Guy Bedos...).

Le fameux "I like it - Soft silver" crédité sur la chanson est en fait une création d'arrangeur fait par matt Camison et c'est surtout : "I’m dancing, I’m dancing, I like it X 2 fois… in the rain …. I’m singing, I’m singing, I like it X 2 fois… in the rain..." et non "I like it - Soft silver".

Qu'importe, avec ce titre, Sheila et B Devotion se font entendre dans toute l'Europe, ils font les plus grands shows et se classent 11ème au "Top of the pops" qu'ils font en cirés et parapluies... Singin' ira même jusqu'aux Etats Unis où Gene Kelly recevra la chanteuse, très impressionnée... Le titre passe dans les radios et dans les night-clubs, en Amérique…

La version Maxi 45 tours est identique à la version album. La version sur le 45 tours est divisée en 2 parties.

1ère télé au Numéro 1 de Sacha Distel le 12 novembre 77, un "clip" est tourné, édité en super8, et souvent diffusé. Les classements internationaux seront excellents et dans 18 pays... Sheila passera toute l'année 78 à promouvoir la chanson dans chaque pays. 

En 1985 pour le Zénith, Sheila nous offre la version originale avec un décor somptueux, elle la reprend en 1998 dans une version très moyenne dans l'album "Le meilleur" et l'inclue dans le medley disco de l'Olympia 98-99.

Classement RTL: 1






1978 - Hôtel de la plage


Face 1

Hôtel de la plage

Face 2

I don't need a doctor

45 tours N°49 Photos J. Andanson / Sygma Corbis

  • Les éditions
  • Le fil de ...
  • Les partitions
  • Juke Box

 

Inversion des titres phares

Sur cette édition, un nouveau pressage et "I don't need a doctor" passe en face 1 et "Hôtel de la plage" en face 2. Le recto et le verso de la pochette sont donc inversés.

Hôtel de la plage (4'31)

Shuman, Racer, Mc Linen / Enregistrée en 1977 pour la bande originale du film de Michel Lang du même nom "Hôtel de la plage" c'est la chanson principale du film, interprétée en anglais avec les Black Devotion toujours présents. La légende dit qu'il devait y avoir une version française et le projet fut abandonné.

D'autres artistes participent à la Bande Originale : Hugues Aufray, Eddy Mitchell, Mort Shuman lui même. La chanson est interprétée en télé pour la 1ère fois le 5 février 78 à "L'école des fans", le 45 tours présentera la chanson en face A tout d'abord pour la sortie du film, puis en face B laissant la place à "I don't need a doctor".

Ce film tourné par Michel Lang, spécialisé à l'époque dans les films d'ado a beaucoup marché, et comme souvent dans ce genre de films, il a mal vieilli. A l'affiche, de jeunes comédiens comme Anne Parillaud, bien avant de tourner "Nikita" avec Luc Besson... avec aussi pour le souvenir : Bruno Guillain, le jeune "chanteur" de "Génération 78" et "Ca me fait rêver" avec Dalida qui s'essaya à une carrière solo sans succès, pas plus que dans le cinéma, il est décédé depuis.

Et le regretté GG Junior fils de Gérard Gustin (auteur et chef d'orchestre d'Annie Cordy, pour ne citer qu'elle), la même année, il avait un succès avec "Tu m'connais pas", on a pas eu le temps de mieux le connaître.

Les chansons du film hormis "Hôtel de la plage" qui est la principale sont "So hard to forget" par Richard Anthony, "Le père de James Dean" par Eddy Mitchell, "Un été de porcelaine" par Mort Shuman, "J'te vois plus" par Alain Souchon et "Redoutable" par Hugues Aufray.


I don't need a doctor
(3'50)

Wickefield, Racer, Forest, Copperman / Enregistrée en 1977 pour le 1er album tout en anglais de "Sheila B. Devotion", ce titre sort en 45 tours dès février 78 avec "Hôtel de la plage" qui fait d'abord l'objet de la promo, la pochette est ensuite inversée dès le mois de mars.

La 1ère télé pour ce "doctor's show" est pour Danièle. Arthur, Dany et Freddy se transforment en docteurs Devotion pour ausculter leur patiente sexy qui pour la chanson délaisse le short pour deux robes virevoltantes qui laissent apparaître de temps à autre son body...

La chanson ne fait l'objet d'une promo qu'en France car partout ailleurs Sheila continue avec "Singin". La version Maxi 45 tours est légèrement plus longue. 

Classement RTL : 1 



 




Edition Juke Box

La mention "Juke boxes only" est imprimé sur la pochette.


 

1978 - You light my fire



Face 1

You light my fire

Face 2

Gimme your loving

Photo A. Dejean / Corbis Sygma 45 tours N°50

  • Le fil de ...

You light my fire (4'13)

Wickefield, Racer, Forest / Enregistrée en 1978, cette chanson qui est l'une des préferées des fans de la période disco fait suite à l'énorme succès de "Singin' in the rain" que Sheila B.Devotion ont promené dans toute l'Europe, le succès sera moins évident mais présent tout de même dans les classements d'une vingtaine de pays, sans atteindre des sommets.

Sheila met le paquet tant vocalement, avec l'improvisation à la fin de la chanson, ce qui rend ce titre magique et inattendu, et aussi dans ses tenues, le collant chair avec le short lamé or, un régal, on l'a vue avec le costume "fire" sur la scène des arènes de Vérone, sexy en diable (normal, avec le feu !) plus decontractée avec le short rouge fendu "Us" et enfin avec la robe ouverte noire qu'elle portait tout au long du "Numéro 1 Sardou" de juillet 78 et qu'elle revêtit une fois pour un "Spécial vacances blanches" pour danser sur ce "Light my fire" d'enfer...

Le clip passa beaucoup cet été là, pour la 1ère fois chez Drucker avec Sheila en direct quand même, le 30 juin 1978. Beaucoup de télés etrangères dont ce "Musik laden".

Classement RTL : 27, classement GB : 44. Titre jamais interprété sur scène, seulement lors de ce gala à Vérone à la remise du "Trophée des Juke Box" décerné à Sheila B Devotion pour l'année 1978.

Il existerait de mémoire et sans être certain un super 8 d'une prestation de cette chanson, diffusée à l'époque dans les vidéomatons des cafés. La version Maxi 45 tours est légérement plus longue.


Gimme your loving (4'13)

Wickefield, Racer, Forest
/ Enregistrée en 1978 pour l'autre face de "You light my fire" ce titre aurait pu très bien figurer en face A, inspirés de "Saturday night fever" les auteurs Français le furent bien, Sheila interpréta ce titre à "La grande parade" RTL en juin 78 et à "Midi première" à la rentrée de septembre, sans les "B devotion", qui pourtant chantent dans ce titre, mais il n'y avait pas de chorégraphie, ceci explique cela, la version maxi est identique à celle du 45 t



 

1978 - Kennedy Airport


Face 1

Kennedy Airport

Face 2

Version instrumentale

45 tours N°51 Benjamin Auger / Archives Fillipacchi

  • Le fil de ...

Kennedy Airport (3'37)

Toto Cutugno, Carrère, Schmitt / Enregistrée en 1978 et écrite par l'Italien faiseur de tubes : Toto Cutugno, ce titre marque un tournant dans la carrière de Sheila, il est le succès que le public français attendait depuis que Sheila chantait en anglais depuis presque deux années.

Le disque connaît un gros succès, il permet à la chanteuse de souffler un peu entre deux avions au coeur de sa carrière internationale qui va encore prendre de l'ampleur. Sa première télé est pour le "Top club" de Guy Lux, le 13 décembre 1978 et Sheila nous montre un nouveau visage, un maquillage plus appuyé, une nouvelle coiffure, un nouveau départ...

On la retrouvera dans de nombreuses tv en fin d'année et début 79 avec les shows du réveillon de Sacha Distel, le show de début d'année "Entrons dans l'année" "Avec les premiers" et toutes les tv habituelles de l'époque.

Classement RTL : 13 - 1


Version instrumentale (3'37)

Wickefield, Racer, Forest
/ Version musicale non incluse dans l'intégrale.



 

1978 - Seven lonely days


Face 1

Seven lonely days

Face 2

Sheila come back

Photos Fontanel / Gamma / Tony Franck / B. Auger / Corbis / Fillipacchi 45 tours N°52

  • Le fil de ...

Seven lonely days (4'13)

E.& A.Schuman, M.Brown / Version originale : "Seven lonely days" - Enregistrée en 1979, ce titre revient de loin, en effet, il s'agit d'une chanson d'orchestre datant de 1953 et jouée en Angleterre, on la retrouve chantée par Danielle Darrieux un peu plus tard et au début des années 60 par Annie Cordy sous le titre "Tout au bout de la semaine"...

Il s'agit du 1er titre que Sheila interprète sans les B.Devotion pour un album qu'elle avait commencé à enregistrer avec des titres, seule ou en groupe. Album jamais terminé puisque le projet avec Chic aboutit à la rentrée 79. Le disque sort en février 1979 dans une version plutôt "country" avec un clip qui montre une Sheila très sexy en body pailleté et veste blanche et  3 choristes qui seront présentées comme les "B.Devotion girls", la famille s'agrandit comme dira Danièle toujours incapable de retenir les noms des garçons alors là, elle est complétement larguée l'amie duduche !

La 1ère version ne marche pas fort, une version plus musclée, on dirait un remix aujourd'hui, est donc lancé en avril, avec le "pseudo sample" de "Knock on wood" d'Amii Stewart qui cartonne, un picture disc collector, malgré tout, le disque ne marchera que moyennement en France et dans toute l'Europe et Sheila va devoir songer à une reconversion, mais c'était sans compter sur Chic qui allait bouleverser toutes les données...

Rajoutons que c'est à notre connaissance le seul titre disco chanté en semi live (Live sur le play back) à la télévison chez Drucker. En 2006 toutes les versions sont réunies dans l'intégrale ainsi qu'une ennième version alternartive. La version Maxi 45 tours est légèrement plus longue.

Classement RTL : 16- 11- 6- 10


Sheila come back (4'13)

Wickefield, Racer, Forest
/ Enregistrée en 1979 pour un album commencé mais pas terminé, cette chanson figure en face B de "Seven lonely days" de la 1ère et seconde version et donc disponible sur 4 supports avec une version allongée selon le même principe que "Shake me, I don't need a doctor, Seven lonely days..." pour les maxis.

Un titre qui renoue avec le disco traditionnel des débuts du groupe, rien de vraiment innovant dans cette chanson dont le refrain ressemble à une chanson de Nicole Croisille ! Le titre est bien choisi puisque Sheila retrouve ses Devotion après la pause "Kennedy Airport"...

C'est une grande période de voyages pour Sheila qui est seule maintenant pour la promo de "Seven lonely days" dans toute l'Europe, accompagnée parfois des B Devotion qui font la promo de "High feeling".

"Sheila come back"
ne fera l'objet d'aucune TV. Il est gravé sur le Maxi Picture Disc en face B de "Seven lonely days"



 

1978 - Seven lonely days (new american recording)


Face 1

Seven lonely days
(new american recording)

Face 2

Sheila come back

45 tours N°53 Photo Benjamin Auger / Archives Fillipacchi


  • Le fil de ...

Seven lonely days (new american recording) (4'13)

E.& A.Schuman, M.Brown / Version originale : "Seven lonely days" - C'est la version remixée du 45 tours précédent. C'est pour donner un second souffle à la chanson qu'ils aojoutèrent un sample à la "Knock and wood" très à la mode à l'époque grâce à ce titre d'Amii Stewart.

On aura le droit à un magnifique Maxi 45 tours "Picture". Une très bonne idée, il reste actuellement un objet à posséder pour les collectionneurs. D'ailleurs avec le succès de Sheila à l'époque c'est quand même très incroyable de ne pas avoir plusieurs "Picture" d'édités sur la période disco. Peu de disque en couleur aussi, là où Karen sortait ces éditions "Disque rouge" limitées !


Sheila come back (4'13)

Wickefield, Racer, Forest
/ Enregistrée en 1979 pour un album commencé mais pas terminé, cette chanson figure en face B de "Seven lonely days" de la 1ère et seconde version et donc disponible sur 4 supports avec une version allongée selon le même principe que "Shake me, I don't need a doctor, Seven lonely days..." pour les maxis.

Un titre qui renoue avec le disco traditionnel des débuts du groupe, rien de vraiment innovant dans cette chanson dont le refrain ressemble à une chanson de Nicole Croisille ! Le titre est bien choisi puisque Sheila retrouve ses Devotion après la pause "Kennedy Airport"...

C'est une grande période de voyages pour Sheila qui est seule maintenant pour la promo de "Seven lonely days" dans toute l'Europe, accompagnée parfois des B Devotion qui font la promo de "High feeling".

"Sheila come back"
ne fera l'objet d'aucune TV. Il est gravé sur le Maxi Picture Disc en face B de "Seven lonely days"



 

1979 - No, no, no, no



Face 1

No, no, no, no

Face 2

Tender silence of the night

Photos : Jean-Louis Altlan / Léonard de Raemy / Corbis Sygma / Philippe Ledru 45 tours N°54

  • Le fil de ...

No, no,no,no (4'13)

Honeyman, Racer, Ivy
/ Enregistrée en 1979, cette chanson est d'abord sortie en maxi 45 tours pour les discothèques qui ne se sont pas fait prier pour la passer, tant elle était adaptée pour ce contexte, la preuve en est que le sacro saint "Hit des clubs" RTL l'a classée dans les 30 premiers tout l'été 79.

En fait, "No no no no" tout comme sa face B composée de "Sunshine weekend et Tender silence of the night" faisait partie de l'album que Sheila avait commencé à enregistrer fin 78 debut 79 avec les B. Devotion et aussi en interprétant quelques titres seule comme "Seven lonely days" sorti précédemment et "Tender...".

Le disque ne sortira pas (existe il des inedits ?) le groupe Chic ayant pris la carrière de Sheila en mains peu après, Carrère décida d'envoyer ce disque dans les boites en reprenant le pseudo "SB Devotion" qui avait si bien réussi tout en sachant que Sheila n'en ferait pas la promo, fatiguée par son divorce et enregistrant son album Américain. Le disque sortit tout de même dans le commerce courant juillet en 45 tours et maxi 3 titres. Tout cela pour patienter jusqu'à l'apothéose : "Spacer"... mais "No, no, no, no" est d'excellente facture.

No, no, no, no ressuscite en 2006 pour la B.O du film "Poltergay", puis sur scène au Cabaret sauvage aprés deux remixes inédits proposés dans l'intégrale 2006.


Tender silence of the night (4'13)

Wickefield, Racer, Forest
/ Enregistrée en 1979 tout d'abord en prévision du second album disco de "Sheila et B.Devotion" avec des plages chantées par le groupe et d'autres seule comme "Seven lonely days" ou ce tendre silence de la nuit sorti en toute discrétion, finalement en face b du maxi 45 tours "No no no no" en juillet 1979.

Aucune promo pour ce disque qui sort alors que Sheila vient de signer avec Chic pour un album, autant dire que celui prevu sera vite abandonné. La chanson "Tender silence of the night"  s'apparente plus à une mélodie de slow que pour un disco, finalement le mélange des deux donnera un excellent résultat, avec la voix de Sheila (très différente des aigus de la face A et la chanson qui suit :"Sunshine week end" sur le maxi 3 titres), un peu aérienne et spatiale...

Et encore une fois une Sheila en avance sur son temps puisque carrère invente la voix vocodée bien avant celle de Cher ! Un avant goût du carton que sera "Spacer"... On peut d'ailleurs trouver que "Tender silence" a mieux vieilli que d'autres titres sortis en meme temps...

Tender silence of the night a été un site créé par Lefantômedunet qui fît la part belle au groupe S. B. Devotion, ce savoir faire a été mis à disposition sur votre site "Sheila, le fil de notre histoire" et c'est grâce à lui et à bien d'autres personnes que le site existe aujourd'hui.

En 1982, Julie (Pietri) elle aussi dans l'écurie Carrère, manque de titres et en face b de son adaptation des Pretenders "I go to sleep" devenu "Et c'est comme si" qui marchera très fort, adapte la chanson de Sheila en Français avec un titre guimauve "Les oiseaux de l'aube blanche" et malgré son grain de voix fort joli, sa version dénature complètement l'originale... Julie claquera la porte de chez Carrère en 1985 lasse des adaptations et connaitra la 1ère place du top 50 avec "Eve lève toi" dès 86.



 

1979 - Spacer


Face 1

Spacer

Face 2

Don't go

45 tours N°55 Photos J. Andanson / Paul Roddy / Corbis Sygma

  • Le fil de ...

Spacer (3'30)

Bernard Edwards, Nile Rodgers / Le monument de la carrière de Sheila, le morceau qu'il lui fallait pour réussir à se classer aux Etats-Unis et acquerir une certaine respectabilité dans la musique... "Spacer" est enregistré en 1979 en prélude à un album qui est deja annoncé par Sheila dès le debut 80. Le "Billboard" et les charts surtout ceux reservés à la musique noire (comme le Cashbox) accueillent "Spacer" dans leurs plus hautes marches, la signature de Chic y est bien sûr pour quelque chose, mais c'est Sheila qui tient ce "Spacer" sur ses épaules et aux B Devotion, un peu mis à l'ecart au niveau des voix, mais qui retrouvent leur leader apres un an et demi de purgatoire...

Lorsque Sheila recoit la maquette de "Spacer", elle pense en premier lieu à une erreur. La tonalité ne lui correspond pas. Le ton se situe dans un registre plus bas alors qu'elle était habituée, jusqu'à présent, à chanter dans les aiguës.

Pour Chic, les producteurs du titre, Sheila doit chanter dans les graves. "Spacer", enregistré en 79, deviendra le titre phare de sa carrière et lui permettra de s'imposer dans les charts US. Le "Spacer" serait une version romantique de Han Solo, le héros de Star Wars.

Il parait que "Spacer" s'est vendu à 5 millions d'exemplaire, ce chiffre parait censé lorsqu'on sait qu'il est sorti dans le monde entier et a été un succès partout, la France a d'ailleurs été la plus frileuse, 400.000 exemplaires seulement... Pour un titre de cette qualité, à coté "Love me baby " en France avait fait le double.

"Spacer" beneficiera d'un vrai clip, le 1er pour Sheila tourné en Angleterre. Il fut souvent diffusé et l'est encore (Télé melody). Spacer est devenu un des standard de la "Dance" , il y eut depuis 79 une dizaine de reprises, Billie J Daniels en 84, Real man en 90, Linda Wesley en 91, Precious Wilson en 92, la même année Dimitri from Paris remixe 4 fois la chanson avec la voix de Sheila, en 93 par Systematics, en 94 par Ketty Db, Modern Talking, Alcazar le reprennent en sample et encore un nouveau groupe vient de le reprendre.

Une version exceptionnelle de 12 minutes est disponible sur l'intégrale et quelques prises partielles sont éditées dans la version "collector" de l'album "King of the world" réédité en 2008.

Ajoutons à cela, le nouveau remix en 1998 de Sheila elle même dans pas moins de 6 versions, + la version du Zénith 85, de l'Olympia 89, 98 et l'extrait dans le medley funky-chic 2002.

Il existe 2 versions gravées sur deux éditions différentes de ce 45 tours. Ces deux versions sont présentes dans l'intégrale et ont une duration différente.

Classement RTL : 1 - Classement Billboard Usa : 1, dans 18 pays classé dans les 10 premieres places, Hit des clubs en France également.


Don't go (4'28)

B.Edwards & Nile Rodgers / Face B du monument "Spacer", dans cette chanson, on reconnaît le son pur de "Chic", la voix de Sheila est douce, le tempo répétitif et à l'écoute de ce single,  on attend fébrilement l'album annoncé...

Une question se pose, avec le groupe Chic dans les chœurs,  les B Devotion étaient ils encore nécessaires ou ne faisaient-ils que de la "figuration" ? Il existerait un remix de "Don't go" sorti uniquement aux Usa, donc une pièce très rare. Le titre est samplé dans une production musicale américaine (voir le Sheila's House Mix), mais peu perceptible.



 

1980 - King of the world



Face 1

King of the world

Face 2

Mayday

Photos John Shaw / Giancarlo Botti / Gamma 45 tours N°56

  • Le fil de ...

King of the world (3'56)

Bernard Edwards & Nile Rodgers / Titre phare de l'album du même nom enregistré en 1980 au "Power Station" avec les membres du groupe Chic. Après le phénoménal succès planétaire de "Spacer" en 1979 écrit par les deux mêmes auteurs, il était difficile comme souvent de trouver mieux, c'est pourquoi l'atmosphère de l'album ne ressemble en rien à "Spacer", le ton n'est pas disco du tout, il tire plutôt vers la funk-new wave à la "Kraftwerk", groupe Allemand inventeur de la techno pop qui a influencé les productions post-rock de l'époque.

Des morceaux comme "Charge plates.." ou encore "Mayday" ont 10 ans d'avance... Si l'album a marché correctement dans le monde entier, c'est en France que les ventes ont été les moins bonnes, l'image de la petite Sheila, couettes, on le prend dis maman, gondoles, ayant bien du mal à s'estomper...

Cependant, le "Hit des clubs" RTL qui recevait le classement officiel de toutes les boites en France a classé "King" dans les 10 premières places quasiment tout l'été. On se souvient de la 1ère tv au Palmarès, la bande play back qui casse le 14 mai 1980, du clip peu diffusé en France par rapport à "Spacer".

Reste que ce titre demeure excellent et qu'il est un peu l'oublié de la carrière internationale de Sheila. Chanson inspiré du roman de Jules Vernes, "Les maîtres du temps" ce qui peut expliquer le graphisme de la pochette de l'album.

Lors d'une prestation TV place d'Italie, où elle était en équilibre sur plusieurs motards, ce numéro d'équilibriste lui vaudra un autre problème au genou.

La version gravée sur le 45 tours est plus courte que la version album.

L'album bénéficie d'une édition collector "1 disque, 1 histoire, 1 objet" sur les masters originaux US, car à l'époque Carrère avait accélérer légèrement la vitesse des bandes originales. Le travail de Chic est enfin retranscrit comme le souhaitait le groupe et ceci est sensiblement perceptible à l'écoute pour des oreilles aiguisées.


Mayday (3'44)

Bernard Edwards, Nile Rodgers
/ Enregistrée en 1980 pour l'album Chic "King of the world" et choisie pour être la face B du même titre en 45 t et maxi, ce titre est l'un des meilleurs de l'album, de part sa modernité, le son "New wave" début eighties, les trouvailles comme la voix qui semble franchir le mur du son, et ce rythme obsédant : "Mayday, Mayday, I'm in trouble, Mayday Mayday"...

Depuis le "Papa tango Charlie" de Mort Shuman on avait jamais eu si peur en avion, sauf que là, le mot de passe c'est "Papa Zulu x ray"...

" Mayday" pourrait être la métaphore d'une panne sexuelle "Mon coeur éclate ... L'huile s'échappe ... Et maintenant je ne peux même pas diriger .... Mais la raison pourquoi je m'effondre est que tu ne peux pas lever ton train d'atterrissage ... Je ne peux pas aller plus rapidement ... Perte, perte les moteurs calent". En plus d'être osé le titre est mélé d'influence hybride interessante pourtant sans s'apparenter à la vague progressive pop de l'époque.

La chanson fut diffusée la 1ère fois dans l'émission "Wrtl" que présentait Bernard Schu le samedi à 17 h sur RTL, en l'annonçant, l'animateur a posé une devinette "Je vous parie que vous ne devinerez jamais QUI chante ce titre incroyable"... Précision, cette émission était axée sur la musique assez branchée, disco, rock, new wave, Sheila était programmée souvent avec "Spacer" .



 

 

Rejoindre la suite chronologique des 45 tours [1980-1989] ici

 

Sheila, le fil de notre histoire - Le site non officiel
Accueil - Biographie - Discographie - Télégraphie - Sheila de A à Z - Bibliothèque - Presse - Scène - Culture S
Les interviews - Mémento - América - Les vidéos - Sheila's house mix - Crédits et contact - Plan du site