Les oiseaux de thailande (Retour)
Palavicini, Cutugno, Carrere, Schmitt / Vo : " Volo az 504" par Albatros / Cette chanson de Toto Cutugno pour le groupe Albatros adaptée par Ringo en 1976 est l'un des derniers grands succès de Monsieur Sheila. Il marque également un tournant dans l'histoire du couple mythique puisque ce titre "déclenche" le début des hostilités...

Ringo effectuant toute sa promo en compagnie de la belle blonde Chantal, il n'en faut pas plus pour que la presse à scandales et toute la presse en rajoute, "Le petit rapporteur" en fait même un sujet irresistible avec l'avis d'une concierge qui ne mache pas ses mots envers le méchant Ringo (extrait rediffusé sur la chaine Comédie et dans un bétisier).

Même si tout semble revenir en ordre dès l'été, Sheila avouera plus tard qu'effectivement 1976 sonnait le glas entre eux et qu'elle était un peu dépressive. En attendant, après l'immense succès des "Oiseaux", Ringo aura du mal à retrouver de grands tubes.  Classement Slc : 14 - 2




Okinawa (Retour)
Alex Martin, Zeltov / Enregistrée en 1988 pour l'album "Tendances", cette chanson est la deuxième version d'une musique prévue pour "On sait pas s'aimer" enregistrée en 1987. Si cette dernière ne sortira pas, "Okinawa" est disponible sur l'album, sur le 45 t "Fragile" en face b et toujours en face b du "Tam tam du vent"... Il faut dire que "Fragile" était une erreur de promotion...

Quant à "Okinawa", la musique est donc plus exotique qu'à l'origine, les paroles sont moins interessantes, ce n'est qu'une banale histoire d'amour sur fond de sado masochisme si on veut bien retenir certaines phrases du texte :

"tu pourrais me couper le coeur tranchant de ton sabre, coup de griffe, coup de dents, bataille, tourments, me donner la mort (en douceur quand même), combattants samouraï... Normal finalement quand on sait qu'Okinawa fut un enjeu entre les Americains et les Japonais en 1945 une guerre qui fit beaucoup de morts sur cette île Japonaise.

 


OLSEN Keith (Retour)
Né en 1952, il fait partie depuis plus de 25 ans du top 5 des meilleurs producteurs Americains, il est une légende là bas puisqu'à l'origine de plus de 100 millions d'albums issus de sa production.

On retrouve les plus grands noms de la pop et du rock, il a débuté en 1974 avec "Nicks tango" et decouvert Pat Benatar quelques années plus tard et produit notamment ses premiers gros hits "We live for love, Fire and Ice", puis le groupe Fleetwood mac travaille avec lui de longues années, on retrouve Rick Springfield un acteur chanteur plutôt pas mal, Steve Nicks, l'immense Santana, les Foreigner, Tina Turner, Kim Carnes (remember "Bette Davis eyes" mais qui n'était pas sa production) et notre Sheila.

Dommage qu'il n'y ait pas eu la suite promise, car "Olsen m'a comprise, disait elle à Télé Star à l'epoque, il a su trouver des chansons qui me correspondaient tout à fait.." Elle a d'ailleurs hesité avant de sortir cet album en France, très lucide, elle ajoute que les gens ne l'écouteront même pas (Droit de reponse lui donna raison) mais les fans eux ont apprecié...

Beaucoup considèrent d'ailleurs le travail de Sheila et Keith Olsen comme l'un des plus aboutis, la presse specialisée fit pas mal de bons papiers.
Keith décrit Sheila comme une fille très cool, et que travailler avec elle a été très agréable...

 
 

Olympia (Retour)
C'est à la fin des années 40 que Bruno et Paulette Coquatrix achètent l'Olympia, ils vont en faire la salle la plus mythique du music hall français et carrément du monde entier.

Les années 45-50 verront Damia, Marie Dubas, Josephine Baker et bien sûr la grande Edith Piaf qui en a fait sa seconde maison, un peu comme Gilbert Bécaud qui a le record des passages (plus d'une trentaine), lorsque Bruno meurt en 1979, c'est sa femme, sa fille Patricia et son neveu Jean-Michel Boris qui lui succèderont.

Sheila devait y conclure sa 1ère tournée en 1963, le destin en a décidé autrement, ce n'est qu'en 1989 qu'elle y chante en vedette pour la 1ère et dernière fois théoriquement puisqu'elle y fait ses adieux, ayant toujours révé de finir devant un rideau rouge...

En 1997, l'Olympia est démoli et reconstruit à l'identique (avec une scène plus large). L'année suivante, Sheila décide d'y ressusciter après 9 ans d'absence, le triomphe sera mémorable, à tel point qu'il fallut rajouter des dates en février 1999.

L'Olympia, avec ses 2000 places est la salle qui convient le mieux à Sheila, elle l'a adopté puisqu'elle y a feté ses 40 ans de carrière du 1er au 9 novembre 2002 avec grand succès et récidive pour ses 5 x 10 ans de carrière en septembre 2012. Madonna y fera un concert intimiste, assez inédit pour une chanteuse internationale !

 
 
 

L'Olympia (Retour)
Vangarde, Kluger, Carrère, Schmitt / Enregistrée en 1972 en face b de la "Poupée de porcelaine", cette chanson peut paraître osée quand on sait que Sheila ne fait pas de scène, chanter l'Olympia ! Oui mais dans la chanson, elle y va non pour voir les chanteurs "qu'on aime", mais pour son fiancé qui fait les éclairages !!!

Carrère ne recule devant rien, surtout pas devant une certaine cruauté à faire chanter l'Olympia à sa vedette qui ne rêve que de ça, d'ailleurs "Salut les copains" l'année suivante publiera un reportage fiction très réaliste avec des photos non moins réalistes de ce qu'aurait pu etre un show de Sheila à sur cette scène, dans les années 70...

Sheila a peut être cru que chanter l'Olympia pouvait l'y conduire, Carrère lui refusera toujours, elle devra attendre encore 17 ans avant de s'y produire, à l'epoque, Ibach, son secretaire, révèle que le couple Sheila-Ringo avait été sérieusement approché par une maison de disques, peut être etait-ce le moyen de s'emanciper enfin, toujours est-il qu'en 1972, arrivée au terme du 1er contrat, Sheila re-signe pour 10 ans !

C'est que quelque part, tout n'était pas si noir..."L'Olympia" sera repris par Los Diablos, produit par Daniel Vangarde, co auteur du titre comme pour "Fernando" en 69 adapté aussi par le même groupe, mais "Nina de papa" n'aura aucun succès, ça ne peut pas marcher à tous les coups.

On entendra Sheila chanter l'Olympia, à defaut de scéne, chez Duduche et dans un "Cadet rousselle" spécial consacré à ses 10 ans de gloire.




Olympiades (Retour)
En mai 1977, Europe 1 crée les premières Olympiades qui ont lieu à Marrakech et qui réunissent les stars et la presse au Club Med. Pendant 4 jours, les V.I.P. se mesurent à diverses disciplines sportives tels le tir à l'arc, le volley ball, le ping pong ou pour Sheila et Ringo, le tennis.

Cette 1ère edition réunissait le gratin du show biz puisqu'on y a vu outre le couple Bayle, le couple Joelle-Serge Koolen de "Il était une fois", Johnny sans Sylvie, mais avec Sardou, leur ami Carlos, et Claude François qui vivait là son dernier printemps, une carte postale de Sheila et Claude fut même editée, il y eut beaucoup de presse autour de cet événement, normal puisqu'elle y était conviée.




On a juste l'age (Retour)
Carrère, Salvet / Enregistrée en 1962, cette chanson est l'une des premières de Sheila puisque figurant sur son tout premier Ep "Sheila". Une jolie chanson d'amour typique d'adolescente de 16 ans ou d'adolescent puisque Dick Rivers l'interprète également.

Pour ceux qui ne possèdaient pas ce 1er disque, il fallut attendre 1973 pour que sorte une compilation de 24 titres où l'on pouvait retrouver ce titre qui ne fut pas non plus interprété en tv.




On dit (Retour)
Martin, Presgurvic, Abitbol / C'est le titre de l'album qui sort en avril 1983, titre clin d'oeil lorsque l'on sait à quel point les "on dit" ont marqué la vie de Sheila, également celui d'une chanson qui rend hommage à Jacques Brel, puisque le titre en est : On dit (Jacquie), Jacquie etant le surnom du grand Jacques.

La chanson parait rebarbative à la 1ère écoute, il faut s'habituer au refrain "au nom du père, au nom du fils, au nom du saint-Esprit...", Evidemment, il faut plusieurs relectures pour decouvrir toutes les subtilités, mais on peut comprendre les réticences du grand public et même des fans de Sheila qui s'attendaient plutôt à une suite de "Little darlin" le précedent album...

En fait, Sheila avec ce disque opère un virage à 360°et est encensée pour la première fois en 20 ans de carrière par la critique unanime, pourtant l'album aura du mal à s'installer, le 45 t extrait (le seul d'ailleurs) sera "Tangue au", le seul titre exploitable commercialement.

Une Sheila qui n'arrête pas de prendre des risques, album après album, celui-ci marque un tournant véritable puisque auto produit, aucune adaptation, pour une fois, Sheila dit "Je" et le chante d'une façon crue, sans fard, tout devient alors possible, pour elle, les portes s'ouvrent...

"On dit" (la chanson) est interprétée à "L'academie des 9", le 16 juin 1983 et le même mois dans l'émission Suisse "Jardins divers" au milieu d'un champ avec des vaches en arrière plan !

 
 
 

 

 

 

 

Sheila, le fil de notre histoire - Le site non officiel
Accueil - Biographie - Discographie - Télégraphie - Sheila de A à Z - Bibliothèque - Presse - Scène - Culture S
Les interviews - Mémento - América - Les vidéos - Sheila's house mix - Crédits et contact - Plan du site