Little Darlin' - CARRERE 67.793 - 33 tours - Stéréo
Goodnight Studio à Los Angeles





Keith Olsen se souvient très bien de Sheila, il en parle comme d'une femme très cool et que travailler avec elle a été très agréable. Il s'intalle une bonne complicité entre eux. C'est lui qui produit l'Album, il a été le producteur de Fleetwood Mac et Pat Benatar, Santana, Scorpions, entre autres.

"J'espérai que ça lui montrerait une autre façon d'enregistrer un disque et une autre façon d'appréhender son art, j'espérai aussi qu'elle s'investirait plus dans sa carrière, c'est une femme très talentueuse qui avait besoin à cette époque, je pense, de se prendre en charge et je crois que c'est ce qu'elle a fait !" °

Claude Carrère rentre en contact avec Keith par l’intermédiaire de Bob BUZIAK, la production s'est donné les moyens de faire un travail abouti, Lisa l'assistante répétitrice fait travailler l'accent américain de Sheila et réussi l'exploit de la débarrasser de ses tics vocaux. Challenge réussi, car lorsqu'on fait écouter l'album en aveugle, personne ne reconnait Sheila et les réactions sont plutôt positives. Preuve en est qu'elle reste prisonière de son image.

Un disque hors du commun pour Sheila, à l'intérieur une photo de la Miss entourée de tous les musiciens qui ont participés à cet album. Mike Baird à la batterie, Rick Phillips à la basse, Richard Page et Tom Kelly aux chœurs, Bill Champlin aux claviers, Tim Pierce à la guitare et l'enregistrement se fait au Studio Goodnight à Los Angeles. Pour les compositeurs on retrouve Holly Knight, Tom Kelly et David Foster qui collabore avec Olivia Newton John et travaillera par la suite avec Céline Dion. Puis Jay Graydon, Chas Sanford, Ian Thomas.

Les guitares prédominent sur cet opus, les claviers sont en retraits et c'est pour cela que l'album se bonifie avec le temps et s'importe en 2011 du Japon en SHM-CD, le CD haute défintion. C'est une Sheila plus rock que l'on retrouve donc.

Un riff de guitare percutant sur Waiting for the night, une bonne production Westcoast et il faut comprendre que ce qui caractérise ce label c'est bien le son typique de la Côte Ouest des USA et tout ce que cela sous entend. Un bon son soft rock californien.

La voix de Sheila est travaillée, Keith lui dira "je veux que ça sorte de l'intérieur", c'est aussi réussi au niveau vocal que l'album avec Chic, d'ailleurs on peut le constater à l'écoute de Runner sur le fameux passage "to pass on a flame". Le rock lui va bien à la Miss, elle réussit un tour de force, son style vocal persuade, ce qui donne toute sa crédibilité à cet opus. S'en suivra un débat houleux lors de la promo dans le "Droit de réponse" de Michel Polac où elle démontrera le parti prix d'un fervant attaquant qui n'aura même pas écouté son disque.

Little darlin', le 1er titre extrait de l'album, est souvent diffusé sur les Radios de la Côte Ouest de San Francisco à Los Angeles, il est classé dans le top 100 du billboard américain.

Prisoner aurait pu être un tube, il n'a pas été exploité à sa sortie et ne figurait d'ailleurs pas sur le pressage en France et est apparu bien plus tard sur la réédition en CD en 1995. Les puristes l'ont retrouvé à l'époque en 1981 sur une compile anglaise Ktel "Charts Hits 81". On se pose toujours la question ?

I'm still believin' offre un morceau musical de fin avec un solo de guitare séduisant. Plusieurs titres de cet album sont repris par des artistes américains, Little darlin' par Rachel Sweet, Runner par Manfred Mann et Sheena Easton pour Prisoner. Mais par contre Stranded est empreinté à Airplay et Little Darlin' à Spider with Amanda blue qui co-écrit le titre, difficile alors de penser que cet album est écrit spécialement pour Sheila. Cela ne retire en rien la qualité des enregistrements. L'album se vendra à 140 000 copies.

L'aventure américaine s'arrête brusquement à cet instant, choix marketing ou choix personnel de la star ? Pourtant la route vers une gloire internationale paraissait une évidence. Sheila, dans divers interviews, explique qu'il lui aurait été difficile de concilier sa vie de famille avec l'investissement qu'aurait demandé une telle carrière et la France lui manquait

Après avoir croisé toutes les grandes pointures de la scène mondiale lors de plateaux télés, d'avoir enregistré dans les studios les plus renommés, quelles suites pouvaient être envisagées pour l'avenir ? On peut comprendre la position de Sheila de faire évoluer sa carrière de façon plus personnelle. Par un concours de circonstances elle est invitée, alors qu'elle ne voulait pas y aller, à une soirée sur les hauteurs de Bel Air à Los Angeles où elle rencontrera Yves Martin qui lui produira l'abum suivant, On dit. Une production plus personnelle et aboutie encensée pour la première fois en 20 ans de carrière par la critique française unanime. Yves deviendra son mari et son producteur auquel on doit l'album "Je suis comme toi" enregistré au Compass Point aux Bahamas où elle croisera "Mike Jagger" et "Kool & the gang".

Yves, contrairement à Claude Carrère qui était toujours opposé à produire Sheila sur scène, sera l'initiateur de son spectacle au Zénith en 1985. Comme quoi, les signes du destin...


"Je suis artiste. Je veux être jugée pour ce que je suis, pas pour ce que j'ai été"

° Extrait de "Sheila une vie", interview de Keith


Track Listing

 

Face 1 

Little Darlin'
(Holly night / Amanda Blue) 3'56
It's only make believe
(Tom Kelly) 3'24
Stranded
(David Foster / Jay Graydon - Tom Kelly) 4'08
I'm still believin'
(Tom Kelly / Bill Champlin) 5'26


Face 2

Put it in writing
(Tom Kelly / Kerry Hatch) 3'40
Waiting for the night
(Chas Sandford) 3'56
Runner
(Ian Thomas) 3'31
Nothing less than love
(Steve Diamond / Byron Hill) 3'04
Saturday night
(Eric Troyer / David Brown) 3'43


Uniquement sur les ré-éditions CD, SHMCD et l'édition limitée du Picture Disc
Prisoner
(John Desautels / Karen Lawrence) 3'24

 

Ecoutez des extraits de l'album limités à 30 secondes par morceau ou en entier avec un compte Deezer
 
Pour entendre les titres disponibles en écoute, utlisez les commandes du player - Si vous n'avez pas de compte Deezer l'écoute est limitée à 30 secondes par chanson, à cet effet une fenêtre s'ouvrira et à l'issue de ces 30 secondes vous aurez le choix de vous connecter à votre compte ou bien fermer la fenêtre "Pop Up" en cliquant sur la croix sur la droite en haut et ainsi vous pourrez continuer votre lecture....

 

Recommandé par le Billboard

Sheila, Chanteuse à succès en france, enregistre pour la première fois un album solo U.S. sur une collection de partitions au tempo rock sous la direction de Keith OLSEN. Aidée par une troupe secondaire de "background vocals" au son californien, Sheila réussi un tour de force, son style vocal persuade, ce qui donne toute sa crédibilité à cet opus. Les meilleurs moments : Llittle darling, Put it in writing, Runner, It's only make believe.


Hot 100 - Singles Radio Action du Billboad - Little Darlin'


Classé 7 semaines au "Hot 100" du Billboard 50.52. - 2ème single après Spacer à s'imposer dans les Hits US

05 décembre 1981

N°50 aux USA (classement Billboard)
16 janvier 1982
N°62 aux USA (classement du Cash Box)

 

Inclus dans la Play List "Top add on" au "Singles Radio Action" du Billboad des radios suivantes

KFI-Los Angeles
KIQQ-AM-Los Angeles
KCPX-FM-Salt Lake City
KERN-AM-Baskerfield
KFRC-San Francisco
WKJJ-FM-Louisville
KBFM-AM-McAllen.Brownsville
KVOL-AM-Lafayette
WFLY-FM-Albany
WISE-AM-Asheville
WFBG-AM-Altoona
WBBQ-FM-Augusta
WBJW-FM-Orlando
WOKI-AM-Knoxville



Les différents supports

 

La cassette

 

 

Le compact disc
2 éditions en 1996 et 2006

 

 

Le SHMCD
Import Japon, compact disc "haute qualité audio"

 

 

Le picture disc édition collector 2016 (inclus dans le picture l'inédit Prisoner)

 

 

 

 

45 tours extrait de l'album


Little darlin'
(Holly night / Amanda Blue) 3'56
Put it in writing
(Tom Kelly / Kerry Hatch) 3'40

Edité en maxi 45 tours



Runner
(Ian Thomas) 3'31
Stranded
(David Foster / Jay Graydon - Tom Kelly) 4'08

 





California dream



Un clip de "Put it in wrinting" très soigné signé David Mallet, qui a travaillé aussi pour David Bowie, Queen, Blondie, Pink Floyd, Tina Turner, ACDC entre autres, a été tourné et nous propose une Sheila à des années lumière de son image.

Ce clip ne fut diffusé qu'une fois sur les chaines Françaises et encore dans Les Visiteurs du mercredi, alors qu'il aurait mérité "Les enfants du rock" ou sans aller jusque là puisque les mentalités sont si étriquées, au moins "Platine 45" ! Seule RTL, une fois de plus le diffuse régulièrement dans les émissions d'André Thorrent : "Jusque là, elle nous a toujours surpris, mais là, Sheila fait fort, très fort !" dira t-il avant la diffusion du clip.

Sur Europe 1, elle déclare avoir hésité à une sortie en France, en effet l'album est disponible partout dans le monde dès la rentrée et la sortie Française est reportée en novembre, officiellement Sheila craignait la réaction des gens devant ce changement radical mais la raison officieuse est qu'elle devait faire la promo de son disque Français "Une affaire d'amour" qu'elle n'aimait pas d'ailleurs et dont elle a vite fait de se débarrasser.

Le look évolue et pour s'adapter à la mode californienne, Sheila optera pour une coiffure plus lissée avec une couleur blonde. Sur la plupart des télévisions elle aura un bandeau style bandana de différentes couleurs très prisé à l'époque. Elle fera beaucoup de télés en Italie sur la RAI et en Allemagne à Musikladen (télés que l'on découvrira sur la chaîne thématique Télé Mélody). C'est le couturier Jean-Charles de Castelbaljac qui habillera Sheila pour la promo avec beaucoup de tuniques.

Sheila rencontre Bjorn Bork en 1981 dans un hôtel à l'étranger alors qu'elle enregistre son album américain, ils échangent quelques balles et le champion la trouve très douée "elle a des nerfs et ne fait pas semblant", ils sortent dans les musées, dans les soirées, posent pour les photographes, Sheila dans son roman à clé "Et si c'était vrai" laisse entendre qu'il y eut une tendre idylle, brève mais sympa... Un reportage photo sera réalisé pour le magazine Paris Match, photos qui seront souvent reprises dans les magazines people de l'époque. D'autres photos illustreront ses sorties chez Régine.

André Torrent, lors de son émission "Challenger" , dont le principe consistait à opposer 2 titres de la même veine, a opposé Sheila à Dire Straits !!!

Little darlin' fût cllippé par David Mallet, elle l'interprètera au Pavillon Baltard dans l'émission "Star" de Michel Drucker où elle laissera sous entendre une date de spectacle pour fin 82 et début 83. Il est regrettable que la diffusion de ces clips de qualité n'ont pas été diffusés plus largement en France. Le 45 tours se vendra à 80 000 copies environ.

Prisoner est aussi un titre chanté par Cher que l'on retrouve décidement souvent sur le chemin de Sheila, mais sur une musique assez différente et très éloignée de la version Sheila, reprise également par Sheena Easton la meme année, mais par contre Stranded est empreinté à Airplay et Little Darlin' à Spider with Amanda blue. Ce qui prouve, quand même, que "Little darlin'" eut une large audience aux USA, et ce Prisoner que nous, en France n'avons découvert que sur une compilation Anglaise de Ktel dont le titre faisait partie. En 1995, cependant, Prisoner fait partie de la compil des "Années disco", on se demande pourquoi.

Rock & Folk fera des critiques élogieuses, considérant cette production d'une grande qualité. Fin 1981, le journal de Sheila paraîtra pour la dernière fois.

Sheila a été approchée en 1982 pour une tournée européenne mais son producteur n'y donnera pas suite. Des maquettes ont été réalisées et diffusées sur le site promotionnel de l'intégrale en 2006.

 


Les crédits de l'album

 

 

Drums : Mike Baird
Bass : Dennis Belfield, Rick Phillips
Guitars : Chas Sanford, Tim Pierce
Keyboard : Alan Pasqua, Bill Champlin
Back ground vocals : Tom Kelly, Bille Champlin with Trevor Raven, Vernette Gloud

Produced by Keith Olsen
Eng. by Keith Olsen and Chris Minto
Recorded and mixed at Goodnight L. A. Studios Los Angeles, California

Photography : Syan Suke Hashimoto

 

 



Sheila, le fil de notre histoire - Le site non officiel
Accueil - Biographie - Discographie - Télégraphie - Sheila de A à Z - Bibliothèque - Presse - Scène - Culture S
Les interviews - Mémento - América - Les vidéos - Sheila's house mix - Crédits et contact - Plan du site