Salut les copines

Le parallèle entre les chansons de Sheila et celles de ses copines années par années écrit par Olivier



1980


Une nouvelle décennie commence, les ex yéyé girls vont elles régner encore ? Sheila est bien partie pour faire une carrière mondiale, son album "King of the world" avec le hit planetaire "Spacer" est classé dans les charts et pourtant elle décide de revenir en France , le public lui manque et veut faire de la scène, avec son nouvel album Français tout porte à croire que cela va se faire et pourtant..."Pilote sur les ondes" marque un retour plutôt décevant.

De même que Sheila a divorcé , Sylvie Vartan se sépare de Johnny, les années 60 sont vraiment loin, Sylvie chante "Tape tape", "La chanson au brouillon" et continue à sillonner le monde, France Gall obtient un accueil délirant avec son album "Paris France" avec "Il jouait du piano debout", ce sont des années de gloire qui l'attendent, Françoise Hardy revient très fort avec 2 titres "Jazzy retro satanas" et surtout "Tamalou", voilà pour les yéyé girls, toujours bien présentes...

Dalida, quant à elle, a enflammé le Palais des Sports avec un show très americain, une réussite exemplaire aidée des tubes "Gigi in paradisco", "Je suis toutes les femmes" ou "Alabama song", à la fin de l'année, elle ose le cuir avec "Chanteur des années 80", Dalida ne cesse d'étonner...

Derrière, Michèle Torr se maintient avec son tube "Lui", Jeane Manson marche très fort avec "Vis ta vie", Mireille Mathieu adapte Barbra Streisand et cela donne un méga tube "Une femme amoureuse", Nicole croisille reprend à son compte "Le blues du bussinesman" de "Starmania", une petite nouvelle Lio dévore tout avec "Le banana split" évocateur, suivi "d'amoureux solitaires", enfin de la nouveauté !

Karen Cheryl
reprend son tube 79 en Français "La marche des machos" et en fait un nouveau tube, elle continue avec "Si"et oublie le disco en perte de vitesse. Chantal Goya, distancée par Dorothée et son "Rox et roucky" enthousiasme petits et grands avec "Bécassine" sa cousine..

Linda De Suza triomphe avec "Tiroli tirola", Veronique Sanson est revenue des Usa depuis l'hiver et a ramené un de ses meilleurs albums avec "Ma révérence, Toute une vie sans te voir, Je suis la seule, Mi maitre mi esclave, Celui qui n'essaie pas..." un festival de tubes... On decouvre une echappée de la Bande à Basile : Julie qui chante "Magdalena", Régine continue dans le disco avec "Tu oublieras" qui passera inaperçu mais fera un tube quelques 18 ans plus tard... Annie Cordy chante "Tata yoyo" qui lui collera aux basques... Alice Dona signe un bel album "femme et musique".




1981


Une grande année pour Sheila qui se partage entre New York et Paris, un album de rock produit par Keith OLsen, découvreur de Pat Benatar, qui entre au Billboard, "Little darlin" n'aura pas l'audience de "Spacer", mais sera un hit international, le dernier, alors qu'en France, elle retrouve le succès populaire avec le franchouillard "Et ne la ramene pas" qui est un méga tube, pourtant Sheila commence à douter...

Sylvie Vartan
est elle aussi entre 2 avions, elle obtient un super tube "L'amour c'est comme une cigarette" adaptée de Sheena Easton. Françoise est discrète, sa "Villegiature" ne fait pas de vagues, la gagnante est France Gall qui reçoit tous les honneurs avec son album "Tout pour la musique" et son duo avec Elton John "Donner pour donner" qui lui assure une crédibilité peu commune.

C'est le retour triomphal de Barbara sur la scène de Pantin, le metier s'agenouille tandis que Dalida peine un peu à remplir l'olympia, son dernier, ses tubes ne sont plus "marquants", entre "Il pleut sur Bruxelles","Americana", "Nostalgie" ou "Fini, la comedie", aucun n'est vraiment un grand tube. Les populaires Michele Torr et Mireille Mathieu marchent toujours bien, l'une avec "J'en appelle à la tendresse" et l'autre qui rencontre Abba qui participent à sa reprise de leur dernier tube, cela donne un giga tube pour Mimi "Bravo, tu as gagne", mireille continue dans la lignée en adaptant Barbra Streisand, une 2ème fois avec "Promets moi"...

Lio
gagne ses galons de vedette avec "Amicalement votre". On decouvre Buzy et son "Dislexique"Karen Cheryl marche fort, apres son grand succès "Si" qu'elle ressort en anglais, elle recidive avec "Les nouveaux romantiques" adapté de Ricchi e Poveri, qui fait un tabac, Véronique Sanson revient avec un nouvel album "Laisse la vivre" avec le tube "Doux dehors, fou dedans" et triomphe au Palais des Sports, Jeane Manson fait un duo avec kenny Logins "Amitié et amour" qui sera un de ses derniers hits... la relève ne va pas tarder...




1982

Nos yéyé girls ont 20 ans ! Elles sont toujours là et en haut de l'affiche, Sheila toujours aussi populaire connaît un dernier tube avec Claude Carrère "Gloria" , adapté d'Umberto Tozzi avant de passer enfin à autre chose, Sylvie se prépare à une nouvelle scène et chante "La sortie de secours", Françoise nous conseille "Tirez pas sur l'ambulance", France Gall : "Résiste"avec "Diego libre dans sa tête" et affronte avec succès le Palais des Sports...

Dalida
chante la chanson du Mundial s'attirant quelques quolibets, on la préfère dans "Jouez Bouzouki", "Danza" en italien ou "Confidences sur la frequence" qui ne cartonnent pas vraiment, Mireille Mathieu adapte encore Streisand avec "Nos souvenirs" on ne change pas une recette qui marche...

Julie
revient avec 2 tubes "Je veux croire" et "Et c'est comme si" adapté des Pretenders, Karen Cheryl est très populaire, son "Oh chéri chéri" adapté encore de Ricchi e poveri fait un carton, suivi de "Twister ma peine"... Lio devient plus sérieuse avec "Mona lisa".

On retrouve Catherine Ferry avec un super tube écrit par Daniel Balavoine : "Bonjour bonjour", beaucoup de chanteuses sortent des disques qui ne marchent pas : Nicoletta, Michèle Torr, Jeane Manson... pas facile de durer... Rose Laurens déboule avec "Africa" le tube 82 ! Une petite canadienne arrive timidement, Celine Dion avec "D'amour ou d'amitié" nul ne peut prévoir la carrière qui l'attend...

 



1983

Gros bouleversements cette année pour Sheila, elle s'autoproduit et sort un album avec Geérard Presgurvic totalement différent "on dit" que la critique encense et qui déroute le public, pourtant "Tangue au" est un des tubes de l'été, Sheila a décidé de tout changer et de monter enfin sur scène, mais peu y croient... La scène, c'est le domaine de Sylvie Vartan qui affronte le Palais des Sports, pourtant malgré son tube de l'été en duo avec Michel Sardou "La première fois qu'on s'aimera" et son adaptation de "Flashdance" : "Danse ta vie", ce ne sera pas un franc succès, Françoise quant à elle ne fait plus de scène depuis 15 ans et entre sa passion pour l'astrologie et la chanson, elle est fort occupée "Moi vouloir toi" écrit avec Louis Chedid est un gros hit...

France Gall
alterne avec Michel Berger les années de travail, cette année, c'est lui... Dalida chante le très émouvant "Mourir sur scéne" et sort un album très sensible avec "Lucas, Bravo, Pour en arriver là, Les petits mots...", et adapte la chanson du film "Limelight' de Charles Chaplin "Femme" et renoue avec les chorégraphies, une qui n'arrête pas c'est Karen Cheryl qui est la n°1 en France avec notamment "Pense à moi quand même"...

Celine Dion
est très connue en France grâce à "d'amour ou d'amitié" puis "Mon ami m'a quitté" écrit par l'auteur des chansons de Mireille Mathieu : Eddy Marnay d'où la confusion entre les deux voix... Mireille enregistre avec le célèbre "Bobby" de "Dallas" : Patrick Duffy un duo qui fera date : "Together we've strrong"...

L'eurovision fait triompher enfin une chanson "comme on les aime" : Corrine Hermes (luxembourg) avec "Si la vie est un cadeau" pas pour Corrine qui aura du mal à s'en remettre ! Jackie Quartz nous fait une "Mise au point" triomphale, la relève est assurée, et le top 50 n'est pas encore là...

Nicoletta revient en duo avec Bernard Lavilliers pour "Idées noires" un des tubes de l'été et a en projet une comedie musicale avec Mort Shuman qui ne se fera pas, seule la chanson "Femmes de Paris" fera un succès. Michele Torr refait un tube avec "Midnight blue en Irlande" adapté d'un tube international. Retour de Jane Birkin avec "Babe alone in Babylone" et "Les dessous chics" toujours signés Gainsbourg.

Régine
revient elle aussi avec un titre disco "Reine de la nuit" et une excellente reprise de Cloclo "Comme d'habitude"... D'autres duos, Julie qui s'associe avec Herbert Leonard pour "Amoureux fous", cette vague de duos comme il y a 10 ans, donne l'idée de reformer Stone & Charden avec "Carmen" nouveau style qui ne marche pas. Catherine Lara fait enfin un succès populaire avec "La rockeuse de diamants..."

 



1984

L'année de tous les dangers, le top 50 arrive, nos yéyé girls vont être mis à mal, pourtant tout s'annonce merveilleusement bien, Sheila annonce officiellement sa rentrée au Zénith, entre 1 show Carpentier (le 1er), une émission avec JP Gaultier pour un clip éblouissant et un album enregistré à Nassau "Je suis comme toi" qui entre au top 50 mais on est loin des ventes record... Sheila privilégie la qualité et les médias de tous bords l'encensent comme jamais...

Sylvie
a choisi de vivre à Beverly Hills, elle fait très "Dynastie" lors de son mariage avec Tony Scotti, puissant producteur americain, puis elle chante à Las Vegas, Atlantic City, des affiches immenses la representent comme "le plus beau cadeau de la France aux Usa depuis la statue de la liberté"... Ses disques ne se vendent pas pour autant, son duo avec John Denver "Love again" passe inaperçu et "Déclare l'amour comme la guerre" en France, non plus...

Françoise
savoure le succès de "Moi vouloir toi" en attendant le prochain album, la gagnante absolue est France Gall avec son album "Débranche", gros succès suivi de "Hong Kong Star" qui la conduit au Zénith où elle remplit pendant 1 mois les 6 000 places de ce temple du rock, Dalida enregistre un super show avec Jean Christophe Averty en interprétant ses grands succès, ses disques "Soleil", "Kalimba de luna" ou "Pour te dire je t'aime" adapté de Stevie Wonder marchottent...

Mireille Mathieu
adapte Lionel Ritchie "Allo", personne au bout du fil, Nicoletta s'autoproduit sans succès, Michele Torr fait des galas mais ses disques ne marchent plus, les gloires sixties vont elles devoir raccrocher ? Karen Cheryl, gloire seventies, sur qui beaucoup d'espoirs etaient permis se saborde en interpretant une fée ridicule dans un film non moins ridicule, adieu la star sexy...

Julie
piétine avec "Tora tora tora" et "Dernier appel", Chantal Goya lutte toujours contre Dorothée, plus pour longtemps... Les nouveaux espoirs 80 déçoivent, Lio avec "La reine des pommes", Rose Laurens avec " Cheyenne", mais voilà qu'arrivent 2 jeunes chanteuses , l'une au look tres "noir" : Jeanne Mas qui bouleverse les hits avec "Toute premiere fois", un mega tube, l'autre, indéfinissable : Mylene Farmer avec une comptine très mutine "Maman a tort" au timide succès...

Le Québec, après Celine Dion, nous envoie Ginette Reno, une star là bas avec "J'ai besoin de parler" et la France va l'écouter. Isabelle Adjani pousse la chansonnette sous le regard de Gainsbourg "Pull marine" gros succès suivi de "Ohio".

 



1985

Critique élogieuse, enfin Sheila est reconnue comme une vraie artiste avec un grand A, seulement, le Zénith , loué pour 5 semaines à 6000 places chaque soir, l'enjeu était de taille, de demi succès, on passera à demi échec... Sheila aura du mal à s'en remettre, les médias de leurs cotés jusqu'alors, saluant son évolution jamais vue avant pour une chanteuse, vont la lacher...

Sylvie de son coté mène une existence de star hollywoodienne, partys, cocktails, grandes soirées, elle délaisse un peu la France, son nouvel album très rock star "Double exposure" en anglais fait un flop... France Gall continue à aligner les tubes et sa tournée est un triomphe , "Calypso, Cezanne peint"... Dalida adapte George Michael "Reviens moi" et sort un dernier album "Le visage de l'amour" écrit par Charles Trenet de facture moyenne.

Jeanne Mas
est à son "zénith", un second tube "Johnny, johnny" puis "Coeur en stéréo" produit par Balavoine font d'elle la nouvelle star qui remplit déjà l'Olympia... Alice Dona réunit une vingtaine de copines pour aider les femmes du tiers monde , autour d'elle, Barbara, Jeane Manson, Nicoletta, Stone, Bibie (qui a triomphé cet été avec "Tout doucement"), Marie Paule Belle, Isabelle Aubret, Isabelle Mayereau, Sheila, Nicole Croisille, Julie, Jane Birkin, LInda De Suza, Rika Zarai qui sort "Sans rancune et sans regrets" avant de se lancer dans l'aventure des plantes en ecrivant "Ma medecine naturelle" au succès incroyable. Claire d'Asta (la chanson de Prevert), Milva dont la presence a "empeché" Dalida, Ginette Reno, Michèle Torr, pour la promo lors d'un champs elysées, Mylène Farmer quasi inconnue viendra se meler au choeur de ces "Femmes du monde" pour "la chanson de la vie".

Chantal
Goya se "suicide" professionellement au jeu de la vérité en "pétant" un cable, Céline Dion continue à bien marcher en France, Karen Cheryl essaie de relancer la machine avec "Amore mio" qui aurait pu être un tube... Douchka la nouvelle protégée de Mémé Ibach enchaine les succès avec "Mickey Donald et moi" , "Elementaire mon cher Baloo", cette jeune ambassadrice de Disney est un savant puzzle de Sheila et Karen, Jane Birkin connait un nouveau tube avec "Quoi", Lio renait quelque peu avec "Tétéou" en duo avec le complice de Dorothée qui continue à vendre énormément de disques : Jacky. Veronique Sanson revient enfin après 3 ans de silence, elle remplit l'olympia avec son album assez jazzy "C'est long, c'est court"...

 



1986

Dure année pour Sheila à la recherche d'une maison de disques, Sylvie Vartan fait des apparitions mondaines, son album "Rien à faire", c'est ce que pensera le public... Françoise Hardy, par contre entre au top 50 avec "Vip" qui fait un carton, France Gall prend son année sabbatique pour laisser la place à son mari, c'est une année où de nombreuses chanteuses vont eclore : Jeanne Mas poursuit son règne, c'est elle la n°1 avec son 2ème album "En rouge et noir" puis "L'enfant" elle reçoit la victoire de la musique 86, elle refuse de chanter "Ouragan", de meme que Sheila, c'est Stephanie qui en fait un énorme tube, signé Mussumara qui est aussi l'auteur de "T'en vas pas" chanté par la petite Elsa qui va remporter un succès phénoménal.

Julie revient, elle a repris son nom de famille, avec "Eve leve toi", Julie Pietri entre enfin dans la cour des grands, pas pour longtemps, Jakie Quartz , après 3 ans de mise au point refait un carton avec "Vivre ailleurs", Sabine Paturel ne fait que des "Betises" mais ça lui rapporte, Corinne Charby lance sa "Boule de flipper" écrit par Christophe.

Catherine Lara connait son plus gros tube avec "Nuit magique", Lio retrouve les premières places du top avec "Les brunes comptent pas pour des prunes" son 2ème plus gros hit avec les bananes, l'an dernier on a decouvert le groupe Niagara avec sa chanteuse Muriel Moreno qui promet "Tchiki boum, L'amour à la plage et Je dois m'en aller".

Mylene Farmer débute une ascension qui ne s'arretera pas de sitôt, elle devient la rousse "Libertine", avec un clip fabuleux en cinemascope qui servira beaucoup son image et surtout, elle remet au goût du jour les chorégraphies que nous aimons tant, ceci + cela = Star !

Dalida tourne "Le sixième jour" de Youssef Chahine , un film reconnu par la critique mais boudé en France alors qu'il fait un triomphe dans les pays orientaux, Nana Mouskouri connait un immense tube avec la B.O. du feuilleton tv "L'amour en héritage", Mireille Mathieu affronte le Palais des Congrès au succès timide, ses disques "Made in France" et "La demoiselle d'Orléans" paraissent suspects quant à leur message trop patriotique...

Linda De Suza enterre sa carrière avec la valise en carton au Casino de Paris. Bibie chante "J'veux pas l'savoir", Annie Cordy nous offre un "Cho kakao", Chantal Goya est devancée et par Dorothée et par Douchka "Basil, detective privé", on découvre le look très particulier de Désireless qui nous emmène en "Voyage voyage", Francis Cabrel offre "Quand tu pars" à Rose Laurens, Eli Medeiros cartonne avec "Toi mon toit" et Caroline Loeb avec "C'est la ouate", tant de nouveautés éclipsent les gloires des 60's et 70's mais qui va rester ?

 



1987

Année noire pour nos amies, Dalida nous quitte le 3 mai, la vie lui etant insupportable, "Pour en arriver là" est le 1er titre non remixé qu'Orlando propose aux fans inconsolables et qui n'ont pas fini de pleurer... Sheila, après un retour flamboyant au top 50 avec "Comme aujourd'hui", tombe gravement malade en octobre et remet tout en questions... Sylvie Vartan se fait discréte, son fils David se lance dans le métier, elle sort "Femme sous influence" de Mussumara mais qui restera sans influence...

Année sabbatique au niveau chanson pour Françoise, France Gall revient triomphalement avec son nouvel album "Babacar" puis "Ella elle l'a" au succès plus grand encore, quelle revanche pour celle qui avait décidé de tout arreter après avoir chanté dans des fêtes de la bière en Allemagne, son Zénith est un gros succès...

Pour les p'tites jeunes, Jeanne Mas triomphe au Palais des Sports, forte de son grand tube "Sauvez moi" extrait de "Femme d'aujourd'hui", Mylene Farmer récidive dans la qualité, clip grandiose, chorégraphie, mélodie beton, avec "Tristana" et surtout "Sans contrefaçon" qui l'installe definitivement aux nues... Lio fait l'olympia le ventre à l'air alors qu'elle est enceinte de 8 mois déclenchant une vive polémique, "Fallait pas commencer, Je casse tout ce que je touche" sont des tubes.

Julie Pietri
confirme sa renaissance avec "Nouvelle vie, Immortelle", Stephanie et Elsa sous la houlette de Musumarra également l'une avec "Flash" et "Les fleurs du mal" , l'autre avec "Quelque chose dans mon coeur"... La rivale d'Elsa arrive en trombe avec "Joe le taxi" c'est Vanessa Paradis, 14 ans qui reçoit autant de fleurs que d'injures...

Qui se souvient de Patricia qui chantait en duo avec Yves dans les 60's ? elle revient sous les traits de Guesh Patti et appelle "Etienne", le public appreciera... 10 ans après son triomphe à l'Eurovision, Marie Myriam revient avec un tube "Tout est pardonné" , Muriel Moreno de Niagara continue dans les tubes avec "Quand la ville dort", 2 nouvelles arrivent encore, l'une c'est Jil Caplan avec "Oh tous les soirs", l'autre deviendra une star : Patricia Kaas avec "Mademoiselle chante le blues", on decouvre aussi des étoiles filantes : Emmanuelle, Annabelle, Christine Roque... Corrine Charby et Jakie Quartz font un dernier tube "Pile ou face" pour l'une et "A la vie, à l'amour" pour l'autre... On retrouve Karen Cheryl avec un honnête succès "A l'envers a l'endroit", tout n'est pas perdu...

 



1988

Nouvel album inespéré pour Sheila : "Tendances" écrit par les frères Martin mais aussi Plamendon, Cardona, Blanc Francard, Barbelivien, un retour salué par tous "Pour te retrouver" s'il n'est pas un mega tube connait une carrière honorable, Sylvie ne vient que rarement en France, quelques disques sortent à l'étranger, Japon, Italie, elle fait même des concerts.

Françoise Hardy sort un nouvel album "Décalages" avec "Partir quand même" qui est un gros tube, elle annonce que cet album sera le dernier préferant l'astrologie et l'écriture pour d'autres... France Gall triomphe lors de son "Tour de France 88" et enchaine les tubes "Evidemment, La chanson d'Azima, Papillon de nuit"...

On retrouve Mireille Mathieu avec une jolie chanson quasi autobiographique : "L'enfant que je n'ai jamais eu"... Jeanne Mas s'arrête un an pour pouponner, Mylene Farmer sort un second album au succès dementiel "Ainsi soit je" avec "Pourvu qu'elles soient douces" et un clip de 18 minutes ! Patricia Kaas sort son 1er album qui regorge de tubes "D'Allemagne, Mon mec a moi"...

Vanessa Paradis
chante "Marilyn & John, Maxou..." qui sont de véritables tubes, Elsa sa rivale connait un gros succès en duo avec Glenn Medeiros "Un roman d'amitié" et seule avec "Jour de neige", Desireless connait un 2ème hit avec "John", Muriel Moreno de niagara chante "Assez", des petites nouvelles encore : Shona "Elodie, mon rêve", Sandy "j'ai faim de toi".

Véronique Janot
actrice déjà connue pour avoir chanté Bachelet en 81 "J'ai fait l'amour avec la mer" avec Laurent Voulzy en 84 et seule avec "Désir, désir", elle cartonne avec "Aviateur"... Céline Dion remporte l'Eurovision avec "Ne partez pas sans moi", une certaine Lara Fabian y participait aussi avec "Croire"... Michele Torr sans succès vinylique continue les galas qui eux en ont... Deux Véro : Véronique Rivière une nouvelle connait le succès avec "A part Ted" et Véronique Sanson, après 2 ans revient avec "Moi le venin" son nouvel album. On découvre Liane Foly avec le coquin "Ca va ça vient" bientôt suivi de "Love me love moi"..

 



1989

Sheila fait l'olympia pour la 1ère fois et y annonce ses adieux, douche froide... Le top 50 l'accueille avec son remix du "Tam tam du vent", coup dur pour les fans... Dalida nous quittait il y a 2 ans, Orlando sort un inédit "Rendez vous chaque soir", il n'accepte pas la disparition de sa soeur et trouvera encore et toujours de nouvelles idées pour qu'elle reste presente...

Sylvie
sort un nouvel album, cette fois il a plus de succès que les précédents "C'est fatal" entre au top 50 et est signé Barbelivien, voilà Sheila & Sylvie au top ensemble réunies par le même auteur. Françoise confirme elle aussi sa décision d'arrêter, plus discrètement que Sheila, "La sieste" extrait de "Décalages" marche plus timidement...

France Gall
elle aussi décide d'arrêter, histoire "de ne pas être une vieillle rockeuse", la fin des eighties est cruelle, voilà que les intégristes veulent faire sauter l'Olympia si Veronique Sanson s'évertue à chanter son dernier tube "Allah"... Véro s'incline mais à la fin de l'année s'offre un superbe concert symphonique...

Patricia Kaas confirme son statut de vedette avec "Elle voulait jouer cabaret, Quand Jimmy dit...", Vanessa Paradis continue à aligner les tubes extraits de son album : "Mosquito, Coupe coupe..." et tourne avec JC Brisseau dans "Noce blanche" les regards vont changer et Vanessa va devenir la star.

Mylène Farmer s'offre le Palais des Sports et entame une tournée triomphale qui fait d'elle la première en vente de disques "A quoi je sers, Sans logique, Allan , Plus grandir", des télés chorégraphiées voire pailletées et première sur scène. Baisse de tonus pour Elsa "Jamais nous", Niagara "Flammes de l'enfer" et pour Jeanne Mas "Y'a des bons", son album "Les crises de l'âme" se vend correctement, il deçoit, Jeanne suite à des déclarations diverses se fait boycotter par les medias et doit annuler des concerts à Bercy...

On retrouve Corrine Hermès, perdue de vue depuis 83 et l'Eurovision, avec "Dessine moi" elle recevra même la victoire de "découverte" 89 ! Julie Pietri sort un nouvel album avec "Salaambo" succès timide, Liane Foly sort l'album de la consécration "Va savoir, Rêve orange..." une toute jeune recrue : Mélody avec "Y a pas que les grands qui rêvent" une nouvelle Douchka dejà perdue de vue, alors que Chantal Goya a disparu et que Dorothée cartonne toujours avec "Tremblement de terre" entre autres...

Mireille Mathieu
se désole de la disparition de Johnny Stark, François Feldman lui écrit "Ce soir je t'ai perdu" avant une longue éclipse... Les années 80 sont terminées, avec la disparition de Dalida, les adieux de 3 des yéyé girls, les années 90 n'auront décidement pas le même goût...



 



2000 - Le final

L'an 2000 est arrivé, depuis les adieux de Sheila qui nous ont laissé désespérés, elle nous est revenue animatrice, écrivain à succès, actrice, pour finalement revenir sur sa décision en 1998, elle a retrouvé les mêmes problèmes qui lui avaient fait prendre cette décision, mais finalement son disque "Le meilleur de Sheila" est sorti et est devenu disque d'or, l'Olympia a célébré son retour triomphal en septenbre 98 et en février 99, puis une longue tournée a suivi, un nouvel album de chansons nouvelles "Dense" et pour fêter ses 40 ans de carrière en 2002, elle annonce l'intégrale de ses chansons studio et un Olympia en novembre, beaucoup de projets en perspective, des galas, bref elle n'arrête pas, évidemment en 2000, Sheila n'est plus la chanteuse à la mode, les années ont passé, les autres yéyé girls ont fait du chemin elles aussi, Sylvie Vartan après quelques albums, quelques scènes se tourne vers la comedie.

Françoise Hardy
continue son chemin atypique, elle aussi est revenue en 96 déjà, et a obtenu en 2000 un gros succès avec son duo avec celui qui est toujours son mari Jacques Dutronc "Puisque vous partez en voyage", France Gall a connu une décennie 90 épouvantable, les décès tragiques de Michel Berger, de sa fille Pauline et la maladie... elle est eloignée des studios mais F3 a proposé un portrait très touchant "France par France Gall" où elle s'est confiée longuement...

La star incontestée en 2000 c'est Mylène Farmer, de débutante timide en 84, il ne reste rien, elle est devenue une show woman inégalable et ses albums cartonnnent, elle a lancé l'an dernier sa fille de scène : Alizée... Héléne Segara suit de près, drivée par Orlando, qui veut en faire une 2ème Dalida. Dalida qui est remixée chaque année parfois avec bonheur, souvent de façon ridicule, "T'es fier de toi, Là bas dans le noir" et cette façon de reprendre des interviews de la diva et les mettre en musique... Dali voulait s'arrêter en l'an 2000...

Mireille Mathieu
continue paraît il à faire des succès à l'etranger, en france depuis 89, c'est le néant. Elle fait sa rentrée à l'Olympia juste avant Sheila et avant Michele Torr qui est toujours là, Rika Zaraï et Chantal Goya sont redevenues branchées grâce aux gays, Jeanne Mas n'en finit pas de faire des albums qui ne plaisent plus, Vanessa s'est quelque peu perdue dans le cinéma avec des films bas de gamme, même si ses partenaires étaient Belmondo , Delon ou Moreau, son dernier album sorti après 8 ans de silence n'a pas cartonné mais elle à rempli l'Olympia.

Liane Foly est devenue une valeur sure de plus en plus variété, elle était jazzy mais ne cache pas son affection pour les chanteuses populaires, Régine est toujours reine de la nuit même si la concurence de la jeunesse est rude, elle annonce un nouvel album, Line Renaud est devenue l'égerie des "Enfoirés" grâce à sa lutte contre le sida, actrice demandée qui plus est.

Barbara nous aura quitté depuis 5 ans, Véronique Sanson est toujours culte, malgré un mariage médiatique avec Pierre Palmade, ce qui ne lui ressemblait pas, Patricia Kaas est notre nouvelle ambassadrice dans le monde, Elsa a disparu de la scène préférant jouer les épouses et mère de famille auprès de son mari footballeur Bixente Lizarazu, elle participe chaque année aux Enfoirés, Catherine Lara en fait partie elle aussi, elle a connu un gros tube avec "Aral" un album instrumental original.

Juliette Greco
aura bientôt 75 ans, Annie Cordy aussi, elle vient de remixer ses succès, elle aussi... Corrine Hermès, Jackie Quartz, Rose Laurens, Julie Pietri et bien d'autres issues du top 50 ne se produisent plus que dans les soirées gay, encore que pour certaines, des ouvertures dans des comedies musicales pourraient être envisageables, les comedies qui ont révélées Segara, Arena, et d'autres...

On en vient maintenant à l'invasion québecquoise, Céline Dion est devenue une star planétaire, qui l'eut cru ? Lara Fabian son clone "made in france" veut faire de même, et les Zenatti, Boulay et autres chanteuses à voix  suivent de près. Nicoletta fait du godspel dans les églises, tout comme Jeane Manson pendant un moment. Nicole Croisille fait du jazz, Jane Birkin est toujours là, même si Gainsbourg a tiré sa révérence en 91, elle veille sur le patrimoine, fait du théâtre, des films et un album composé par la crème des auteurs il y a 2 ans.

Petula
ne vient guère en France, n'oublions pas Zazie qui est très appréciée et fait partie de la "relève", Lio est souvent invitée pour son franc parler, elle chante Prévert, mais le public préfère encore et toujours son banana split, Karen Cheryl s'est reniée, après avoir epousé le Directeur d'Europe 1, elle a retrouvé son patronyme Isabelle Morizet et joue les animatrices sur cette même antenne, ne lui parlez plus de ... qui deja ? Des petites nouvelles sont arrivées, elles ont pour la plupart tout à confirmer, hormis peut être Laam, on peut citer Alizee, Lorie, Natascha St Pier, et toute cette vague issue de la real tv Jenifer, Nolween Leroy, Olivia Ruiz...

Faisons confiance à nos copines pour nous étonner encore et encore, Sheila en premiere ligne, of course, c'est elle la vedette ici, d'abord !





Sheila, le fil de notre histoire - Le site non officiel
Accueil - Biographie - Discographie - Télégraphie - Sheila de A à Z - Bibliothèque - Presse - Scène - Culture S
Les interviews - Mémento - América - Les vidéos - Sheila's house mix - Crédits et contact - Plan du site